Lumière sur une manipulation savamment orchestrée

Source : Tradition-Québec

Fondé en 2015 par quelques militants, le Mouvement Tradition Québec se plaçait volontairement sous l’aumônerie de l’abbé Pierre Roy, un jeune prêtre canadien-français apprécié pour son patriotisme bien ordonné et pour son intransigeance exemplaire.

L’abbé Roy se retirait de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X suite à un sermon choc, au printemps 2016, qui allait déplaire à la hiérarchie et il expliquait sa décision dans une lettre datée du 3 juin 2016 :

« Cette nouvelle ligne de conduite de notre Fraternité est imposée aux prêtres, à de nombreux prêtres qui ne l’ont jamais désirée. Réduction au silence, mutations, promotions, procès, menaces, promesses, exclusion, tout devient légitime quand il s’agit de défendre la «position de la Fraternité » qui est en fait – comme toujours dans les révolutions – la position d’une minorité qui a pris le pouvoir et qui manipule avec habileté une majorité passive. »

Malgré le départ de l’abbé Pierre Roy de la Fsspx, le Mouvement Tradition Québec  désireux de poursuivre ses activités collaborait toujours avec la Fraternité. L’abbé Couture reprit l’aumônerie du mouvement, supérieur du District du Canada, bien que l’abbé Roy n’ait jamais été démis officiellement de ses fonctions.

En automne 2016, le président fondateur du Mouvement, Etienne Dumas, adressait des plaintes au supérieur de district à propos du libéralisme galopant au sein du prieuré de Lévis de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X. La suite des événements allait donner raison à l’aumônier exilé, l’abbé Pierre Roy.

« Il demeure cependant évident que plus la situation ira se dégradant, plus il deviendra nécessaire de s’occuper des âmes qui se sentent trahies et trompées au Québec. » Abbé Pierre Roy, 3 juin 2016.

Lire la suite

Prières de l’ange du Portugal

Voici les deux prières enseignées par l’ange du Portugal aux trois petits pastoureaux. Nous vous encourageons à les dire tous les jours, trois fois de suite, en vous prosternant jusqu’au sol comme le demandait l’ange, pendant le centenaire des apparitions de Fatima (du 13 mai au 13 octobre 2017).

Ces prières nous mettent dans les bonnes dispositions de réparation et de supplication qui conviennent à cet anniversaire si important.

Canada Fidèle

Prières enseignées à Lucie, François et Jacinthe par l’Ange de la Paix à Fatima en 1916

 

Mon Dieu, je crois, j’adore, j’espère et je Vous aime.
Je Vous demande pardon
pour tous ceux qui ne croient pas, qui n’adorent pas,
qui n’espèrent pas et qui ne Vous aiment pas.

Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint Esprit,
je Vous adore profondément et je Vous offre les Très Précieux
Corps, Sang, Âme et Divinité de Notre Seigneur Jésus-Christ
présent dans tous les tabernacles de la terre,
en réparation des outrages, sacrilèges et indifferences
par lesquels Il est Lui-même offensé. Et, par les mérites infinis
de Son Cœur Sacré et du Cœur Immaculé de Marie, je Vous demande la conversion des pauvres pécheurs.

Nous aurions préféré être trahis par un étranger

Plusieurs se sont réjouis de voir arriver un compatriote dans le district du Canada il y a trois ans. Malheureusement la joie a laissé place à une grande déception. Mois après mois dans les Lettres aux amis et bienfaiteurs, nous pouvons voir que l’abbé Couture travaille dur pour vendre à ses compatriotes le ralliement à la Rome moderniste. À quoi sert-il de faire l’éloge des grands hommes qui ont illustré l’histoire de notre nation si on s’inscrit ensuite dans la ligne de ceux qui l’ont trahie? Nous aurions préféré être vendus par un étranger.

Canada Fidèle

 

40385567_1280x960

«C’est un vrai tir à la corde, et la Tradition reprend lentement mais sûrement ses droits légitimes dans la Ville Sainte. C’est sous cet angle qu’il faut regarder la libération de la messe traditionnelle en 2007, la levée de l’‘excommunication’ en 2009, l’octroi de la juridiction ordinaire pour nos confessions en 2015, qui fut ensuite étendue indéfiniment. »                                                          Lettre aux amis et bienfaiteurs – Mai 2017

Un dernier mot de l’abbé Pinaud à l’abbé Bouchacourt

Monsieur l’abbé,

Le 10 mai dernier vous informiez vos confrères du District de France qu’ « en accord avec Monseigneur Fellay, il m’a fallu prendre de difficiles décisions envers les confrères qui ont signé le document incriminé. Monsieur l’abbé de La Rocque est relevé de sa charge de « curé » de Saint-Nicolas du Chardonnet et les sept signataires eux-mêmes relevés de leur charge de doyen. Monseigneur Fellay a nommé Monsieur l’abbé Vassal en remplacement de Monsieur l’abbé de La Rocque. »

 

imgres-1

 

Que s’est-il passé ? Pourquoi Mgr Fellay est-il revenu sur son premier choix ? Qu’importe. Nous savons tous aujourd’hui que M. l’abbé Puga assure, par intérim, la fonction de « curé » de Saint-Nicolas du Chardonnet jusqu’au 15 août prochain.

M. l’abbé Puga n’est pas un inconnu. Pendant plusieurs décennies, il enseigna différentes matières au séminaire d’Écône (Exégèse, Théologie morale, Droit Canon). Presque tous les doyens signataires et non-signataires et la très grande majorité des prêtres du district de France ont été ses étudiants. Il les connaît tous et tous le connaissent. Je crois bien volontiers M. l’abbé Puga qui « assure que de nombreux confrères du District » lui ont fait part de leur gratitude pour l’initiative des Doyens.

J’ai été d’ailleurs moi-même bien placé pour savoir qu’il jouissait d’une bonne considération auprès des plus hautes autorités de la FSSPX. En effet lorsque les confrères chargés de me juger (les abbés Quilton, Petrucci et Wuilloud), refusèrent sans explication, que M. l’abbé Pivert fut mon avocat, ils me proposèrent, trois noms, au choix, dont celui de M. l’abbé Puga. Ce n’était pas pour me déplaire. M. L’abbé Puga avait déjà accepté la défense M. l’abbé Salenave. Lisez ou relisez sa plaidoirie du 1er mai 2013 dans les Actes des procès p. 89-96, c’est un petit monument d’intelligence, de finesse, de courage aussi.

Lire la suite

Lettre de l’abbé Denis Puga aux sept doyens

À MM. les abbés David Aldalur, Xavier

Beauvais, François-Xavier Camper,

Bruno France, Thierry Gaudray,

Patrick de La Rocque, Thierry Legrand

 

denis_puga-210x300-150x150

Paris, 7 mai 2017

Bien chers confrères et doyens,

C’est avec attention que j’ai lu votre « Lettre des Doyens » rendue publique le 7 mai dernier. En tant que prêtre du district je voudrais vous remercier sincèrement pour cette déclaration si claire et si forte qui aura comme effet, j’en suis certain, de rassurer nos fidèles quant à la certitude de toujours trouver auprès des prêtres de notre chère Fraternité Saint Pie X l’assistance nécessaire pour contracter et célébrer leur mariage dans l’esprit du combat mené par Mgr Lefebvre, c’est-à-dire dans un esprit de fidélité sans faille à l’enseignement de l’Église.

La décision du Pape François, rendue publique par la Commission Ecclesia Dei au mois d’avril dernier, déjà largement commentée dans les media, a causé une grande inquiétude chez les fidèles ; ceux-ci craignant que nous leur demandions désormais de s’en remettre nécessairement et uniquement à la décision des évêques locaux pour pouvoir échanger validement et licitement un consentement matrimonial selon le rite traditionnel.

Lire la suite