Paroles choc – 1

Nous aimerions mettre à disposition des citations qui nous sont régulièrement envoyées et qui sont très puissantes en ces temps d’apostasie. Ces paroles de sagesse seront classifiées sous l’onglet «Paroles choc».

Canada Fidèle

 

«À un moment donné dans l’histoire de l’Église, seulement quelques années avant la prédication de Grégoire [de Nazianze] en l’an 383, le nombre d’évêques catholiques en possession de leur siège épiscopal, par opposition aux évêques ariens en possession de leur siège, n’était probablement pas plus élevé que quelque chose comme 1 à 3% au total. La doctrine eût-elle été déterminée par la popularité, nous devrions tous aujourd’hui être des négateurs du Christ et des opposants au Saint-Esprit». (W.A. Jurgens, The Faith of the Early Fathers, Vol. 2, p. 39.)

 

5206508-7769178

Saint Grégoire de Nazianze

«Au temps de l’Empereur Valence (4ème siècle), Basile était en principe le seul évêque orthodoxe dans tout l’Orient qui réussit à garder la charge de son siège… Si cela n’a pas d’autre importance pour l’homme moderne, une connaissance de l’histoire de l’arianisme devrait au moins démontrer que l’Église Catholique n’accorde aucune importance à la popularité et au nombre en professant et en maintenant sa doctrine : autrement, nous aurions dû depuis longtemps abandonner Basile, Hilaire, Athanase, Libère et Ossius, et nous mettre dans le sillage d’Arius.»(W.A. Jurgens, The Faith of the Early Fathers, Vol. 2, p. 3.)

Lire la suite