Dieu transcendant

Aux hommes c’est ingrat si leur Dieu les dépasse.

N’empêche, le Bon Dieu de très loin les surclasse !

 

Si jamais il y a un moment de l’année où il convient en particulier de contempler la souffrance et mort de Notre Seigneur Jésus Christ, c’est sûrement aujourd’hui, à la veille du Dimanche des Rameaux, juste avant la Semaine Sainte. Et chaque année cette contemplation devient plus nécessaire depuis 50 ans, parce que la souffrance de l’Église qui a éclaté avec Vatican II se fait toujours plus scandaleuse, toujours plus mystérieuse. Nous avons tous besoin de nous rappeler que Dieu est mystérieux, autrement dit qu’ Il dépasse infiniment nos petits esprits humains. « Car mes pensées ne sont pas les vôtres, ni vos voies les miennes. Car autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes pensées à Moi sont au-dessus des vôtres. » (Is. LV, 8–9).

Cette grande leçon nous est enseignée par le cinquième Mystère Joyeux du Rosaire, où à l’âge de douze ans Notre Seigneur a permis que sa Mère et St Joseph le perdissent pour leur rappeler qu’ Il devait s’occuper des choses de son Père. Sa Mère ne comprenait pas – « Mon Fils, pourquoi avez-vous agi ainsi avec nous ? » En effet, Il avait causé à ses parents humains trois jours d’anxiété intense – « Votre père et moi nous vous cherchions tout affligés. » Notre Seigneur leur répondit comme s’ils n’avaient eu aucune raison de s’affliger – « Ne saviez-vous pas qu’il faut que je sois aux choses qui regardent Mon Père?» Mais leur anxiété avait été si intense que cette réponse n’était pas humainement compréhensible – « Mais ils ne comprirent pas ce qu’il leur disait. » Néanmoins au lieu de Lui poser encore des questions, Marie « conservait toutes ces choses en son cœur, » pour mieux pénétrer dans les raisons de Dieu, même si elle n’avait pu comprendre.

048e0f26414edf90c29d98e83886d565

Flagellation du Christ, Rubens

Lire la suite

L’Église et l’apostasie – 1 – De la secte conciliaire

L’Église et l’Apostasie, de l’abbé Olivier Rioult. Un livre à lire! Vous pouvez vous le procurer en nous contactant au moyen de notre onglet contact au prix de 30$.

Nous vous proposerons un petit résumé de ce livre en plusieurs parties.

La première partie traite de la Secte Conciliaire. Nous aurions pu faire un résumé, mais il semble que le meilleur résumé consiste à donner les deux citations qui suivront.

De façon synthétique :

Mgr Lefebvre affirme que l’Église officielle ou conciliaire n’a pas les quatre notes qui font la visibilité de l’Église : Unité, Sainteté, Catholicité et Apostolicité. Par conséquent, l’Église officielle ou conciliaire ne peut pas être associée à l’Église visible ou à la véritable Église.

Mgr Fellay au contraire dit que l’Église officielle est une, sainte, catholique et apostolique parce que… la foi nous oblige à le croire.

Or la foi n’a jamais obligé personne à croire que l’Église conciliaire est une, sainte, catholique et apostolique, mais seulement que les notes auxquelles on reconnaît la véritable Église sont l’unité, la sainteté, la catholicité et l’apostolicité. Ce qui nous conduit plutôt dans la direction de dire que l’Église conciliaire de Vatican II n’est pas la véritable Église de Jésus-Christ.

Canada Fidèle

 

« Je crois qu’il faut vous convaincre de cela : vous représentez vraiment l’Église Catholique, non pas qu’il n’y ait pas d’Église en dehors de nous, il ne s’agit pas de cela… Ces derniers temps, on nous a dit qu’il était nécessaire que la Tradition entre dans l’Église visible. Je vous avoue que je crois qu’il y a là une erreur profonde, une erreur très très grave.

Où est l’Église visible? Elle se reconnaît aux signes qu’elle a toujours donnés pour sa visibilité : elle est une, sainte, catholique et apostolique. Je vous demande : où sont les véritables marques de l’Église? Sont-elles davantage dans l’Église officielle (il ne s’agit pas de l’Église visible, il s’agit de l’Église officielle) ou chez nous, en ce que nous représentons, ce que nous sommes. Il est clair que c’est nous qui gardons l’unité de la foi…, qui a disparu de l’Église officielle… Il n’y a donc plus de catholicité pratiquement… L’apostolicité : ils ont rompu avec le passé… La sainteté… considérons les fruits de notre apostolat… : les vocations, les religieuses, les familles chrétiennes… même nos visiteurs progressistes de Rome l’ont bien constaté que le travail que nous faisons était un très bon travail… Tout cela montre que c’est nous qui avons les marques de l’Église visible. S’il y a encore une visibilité de l’Église aujourd’hui, mais c’est grâce à vous…

Lire la suite

Rome est dans l’abomination

Le Vatican vient de franchir un nouveau pas dans sa relativisation à marche forcée de l’homosexualité. Ce que le pape François avait tenté dans les textes du Synode sur la famille il l’impose dans les actes.

Xavier Bettel, le premier ministre du Luxembourg, et son « compagnon » Gauthier Destenay, architecte belge, ont tous les deux été reçus très officiellement par le Vatican à l’occasion de la rencontre des 27 dirigeants de l’UE avec le pape François le 24 mars 2017. Ils ont été accueillis par Mgr Georg Gänswein, préfet de la maison pontificale et secrétaire personnel du pape Benoît XVI.

Notons que Xavier Bettel est le premier dirigeant homosexuel européen à être « marié » avec son « compagnon », loi de dénaturation du mariage adoptée en 2015 au Luxembourg avec la complicité de l’épiscopat Luxembourgeois.

C7szns0XkAAoOjU

Mgr Ganswein, secrétaire personnel de Benoît XVI reçoit le premier ministre et son «mari»

 

Lire la suite

Retraite spirituelle du pape et de la curie: deux femmes au nombre des «prêcheurs»

Encore une nouveauté sous le pontificat d’El pape argentin ! Le Carême débutera « en rose» pour le pape et les membres de la Curie romaine.

En effet, pour leur retraite spirituelle qui se tiendra du 5 au 10 mars 2017 à Ariccia, deux femmes sont au nombre des « prêcheurs » de méditations : elles ont été choisies pour écrire certaines des réflexions que proposera le père en charge des Exercices spirituels. Une clarisse du monastère de Gubbio et une psychothérapeute, Mariateresa Zattoni, qui se dévoue aux couples en crise et est auteur, avec son époux Gilberto Gillini, psychothérapeute comme elle, de nombres livres sur le couple.

 

search

 

Cette initiative, que l’on peut qualifier de « féministe » et qui ne connaît pas de précédent, est due au père Giulio Michelini, franciscain du diocèse de Perugia que le pape François a choisi pour guider les exercices spirituels des prochains jours.

Lire la suite

Oecucuménisme

Le pape François s’est rendu dimanche à l’église anglicane de Rome et y a présidé la «prière du soir». Il s’agit d’une première depuis le début du faux oecuménisme.

Quant on pense qu’un simple geste comme celui-là aurait autrefois fait bondir Mgr Lefebvre, et que désormais ces actes loufoques sont devenus notre pain quotidien.

Canada Fidèle

L’évêque de Rome, le pape François, aurait-il une nouvelle chaire dans sa ville épiscopale, d’où il peut prêcher la bonne nouvelle ? En effet, pour la première fois dans l’histoire de l’Église, un pape s’est rendu dans une église paroissiale romaine de l’Église anglicane. Pour y fêter le retour des hérétiques dans le giron de la Mère Église Catholique ? Que nenni. Pour y prêcher au contraire son message chéri d’union des confessions chrétiennes en vue du bien-être social et mondial, pour promouvoir le sacro-saint œcuménisme conciliaire. Pour fêter la présence depuis 200 ans dans la ville éternelle, cœur de l’Église catholique, des hérétiques anglicans.

Hier, dimanche 26 février, François était donc l’hôte de l’église anglicane All Saints. Il a béni au tout début de cet événement œcuménique, à la demande de la communauté anglicane romaine, une icône représentant le Christ, puis l’assemblée des Anglicans et le pape ont récité leurs promesses baptismales. Ensuite François a répondu aux questions des fidèles anglicans et a prononcé une homélie.

 

APTOPIX Vatican Pope Anglican Church

Oh qu’il est bon et doux, frères, de se trouver ensemble…

Lire la suite

Ils n’aiment pas la lumière

Comme reporté par The Catholic Thing, l’Académie Pontificale pour les Sciences Sociales a décidé de fermer les portes de ses conférences intitulées : La bioextinction, comment sauver l’environnement naturel duquel nous dépendons? 

L’Académie Pontificale, après avoir donné sur son site internet les instructions sur la façon de s’inscrire à cet événement, a décidé qu’il ne serait pas ouvert au public et à la presse, malgré le fait que certains sont venus de très loin.

Il est facile de se douter que cette fermeture des portes soit liée à la présence de Paul Ehrlich, partisan acharné de la culture de mort.

Canada Fidèle

 

vatican-invite-paul-ehrlich-surpopulation-e1484320544818

Traduction du sous-titre du livre de Paul Ehrlich : Pendant que vous lisez ces mots, quatre personnes, des enfants pour la plupart, mourront de faim – et vingt-quatre bébés de plus seront nés.

«Êtes-vous celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre?» Matt. 11,3

Note importante de Canada Fidèle :

Canada Fidèle, fidèle à sa ligne de pensée et, semble-t-il, à celle des autres sites de la Résistance (Voir par exemple le site Reconquista), n’a pas l’intention de répondre à la question qu’il pose, mais simplement de la poser. Comme au temps de Saint Jean-Baptiste, nous laisserons le Seigneur répondre à cette question.

Voici donc une prophétie attribuée à Saint François d’Assise et que l’on retrouve dans les éditions de ses Opera Omnia. Cette prophétie ne revêt-elle pas un caractère tout spécial quand celui qui occupe le plus haut poste d’autorité dans l’Église a lui-même choisi le nom du grand Saint François d’Assise?

Canada Fidèle

pg-24-pope-francis-getty

Les aveugles persévèrent dans leur aveuglement; les boiteux continuent de claudiquer; les lépreux sont encouragés à aimer leur lèpre; les sourds n’entendent rien; les morts se putréfient et la Bonne Nouvelle ne doit pas être annoncée aux pauvres car le prosélytisme est un péché.

PREDICTION DE SAINT FRANÇOIS D’ASSISE

Un grand schisme dans l’Eglise et une future tribulation

Lire la suite

Paul Ehrlich et le pape François

Comme le pape François, Paul Ehrlich n’aime pas les positions rigides des Catholiques.

Canada Fidèle

 

L’Académie pontificale des sciences et l’Académie pontificale des sciences sociales organise au Vatican, du 27 février au 1er mars, un colloque intitulé « L’extinction biologique ». Sic. Parmi les invités, Paul Ehrlich, l’homme du concept de surpopulation de la planète et de son remède : la contraception et l’avortement.

 

imgres

Dis-moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es.

 

«On nous aurait dit cela il y a deux ou trois ans, personne n’y aurait cru, tous auraient ri», écrit Anne Dolhein qui apporte des renseignements précis sur le personnage.

Lifesitenews nous donne une citation du dernier livre de Paul Ehrlich, Hope on earth, a conversation :

«Ainsi, vous avez des « craignant Dieu » qui tentent de maintenir leurs positions rigides, en particulier en essayant de contrôler la vie des femmes. Je considère que leur opposition rigide à quelque chose de si fondamental, si essentiel pour l’avenir de la vie sur Terre, que le contrôle de la reproduction, est aussi contraire à l’éthique que toute offense majeure à l’environnement, ou tout acte terroriste.»

Ça ne vous rappelle pas quelqu’un ?

 Source : Le blog d’Yves Daoudal

L’esprit clérical du Cardinal Ouellet pour défendre le honteux pape François

cardenal-ouellet-con-bergoglio910

 

Suite à l’affaire des affiches dénonçant l’autoritarisme despotique du pape François, qui agit sous couvert d’une fausse miséricorde, la défense de l’«évêque de Rome» est venu notamment du cardinal Ouellet. Alors que l’affiche interpellait de la façon suivante :

« Eh François tu as mis sous tutelle des Congrégations, limogé des prêtres, décapité l’Ordre de Malte et les Franciscains de l’Immaculée, tu as ignoré des cardinaux… Mais où est ta miséricorde ? »

le cardinal canadien répond :

« Je pense que les personnes dont on fait mention sur ces affiches ne doivent pas être très heureuses d’être utilisées pour attaquer le Pape, pour le critiquer », a commenté le cardinal Ouellet lors de l’émission italienne « Stanze vaticane » (Les chambres du Vatican) diffusée dimanche sur la chaîne Tgcom 24. Il ne serait d’ailleurs pas étonné, a-t-il ajouté, si ces personnes réagissaient pour démentir ce genre de méthode « inadmissible dans la vie de l’Église », celle-ci relevant, selon lui, « plutôt du diable qui cherche à diviser ». Sur le contenu, le haut représentant du Saint-Siège a préféré ne pas s’exprimer et pense que faire de la publicité à « ces personnes anonymes sorties de nul part « n’est pas une bonne idée, et que cela ne peut que nuire également aux communautés mentionnées sur l’affiche, comme l’Ordre de Malte, que le Pape a mis sous tutelle après la démission du grand maître de l’Ordre. À ce propos, le cardinal Ouellet, rapporte le site italien Farodiroma, a rappelé que le « Pape gouverne l’Église » et quand il y a un problème – tension ou crise – « il a le devoir de prendre les mesures nécessaires ». Ses décisions, a-t-il ajouté, « sont le fruit de prières profondes », celles d’un « homme serein ».

Lire la suite

Ecclesia Dei et consorts

Historiquement, nous avons utilisé le mot rallié pour définir quelqu’un, ou bien un groupe de personnes, ayant rejoint une opinion, une idée, un mouvement, etc.
Dans le monde catholique, nous entendons par rallié:
J’entends par ralliée toute personne, qui historiquement a eu l’occasion d’initier ou de suivre un accord ou une paix avec la révolution, pratique ou doctrinale. J’entends par révolution, le mouvement défendant les idées révolutionnaires que ce soit sur le plan politique ou religieux (Mgr Suenens n’a-t-il pas parlé du concile comme 89 dans l’Eglise ?), mouvement contre lequel nous luttons depuis plus de deux cents ans. Enfin, j’entends par paix les arrangements politiques, canoniques ou doctrinaux qu’ils soient négociés ou unilatéraux.

Qui sont les ralliés ?

Sur la messe

Beaucoup de ralliés concélèbrent la nouvelle messe et même la célèbrent, et ne nient plus son opposition à la foi catholique.

insolite_rifan_bergoglio_triste_fin

Mgr Rifan concélèbre le « rite ordinaire »

De nombreux prêtres encouragent les fidèles à remplir l’obligation dominicale par l’assistance à la nouvelle dans leur paroisse plutôt que d’assister à l’ancienne messe dans une chapelle de la Fraternité Saint Pie X. Dom Gérard et Mgr Wach l’ont concélébrée avec le pape Jean-Paul II; Mgr Rifan, de son côté l’a concélébrée le 8 septembre 2004 à Aparecida au Brésil. L’abbé Ribeton, de la Fraternité Saint Pierre, disait : « Je ne crois pas que célébrer la messe selon le nouvel ordo puisse en soi constituer un désordre moral objectif » (Forum catholique, 13.11.2006), au contraire de Mgr Lefebvre : «La nouvelle messe conduit au péché contre la foi, et c’est l’un des péchés les plus graves…» (La messe de toujours, Clovis 2005, p. 396) L’abbé de Tanouärn, de l’Institut du Bon Pasteur, affirme que cette messe nouvelle est «un rite légitime» (Valeurs actuelles, 1.12.2006), et participa activement à la messe d’enterrement de P. Pujo, célébrée selon le nouveau rite. Ce même Institut reconnaît «l’égalité de droit positif des deux formes du rite, la licéité de la liturgie de Paul VI et sa validité.» Il dénonce la mise en cause de son identité propre, à savoir : «qui célèbre en pratique seulement la messe traditionnelle serait suspect d’exclure “par principe” l’ordo de Paul VI.» (Abbé Christophe Héry, La Pastorale, n°2, novembre 2009)

Le concile Vatican II

Les Ralliés publient des ouvrages pour prouver que la déclaration du concile Vatican II sur la liberté religieuse est en pleine conformité avec la Tradition. (R. P. Basile du Barroux et les dominicains de Chéméré)

Lire la suite