RMAILS 1 – Abbé Ronald Ringrose – La vertu de Foi

Nous essaierons de traduire certains des courriels que nous recevons de la part de l’abbé Ronald Ringrose de Virginie. Ces courriels sont intitulés RMAILS (Ringrose mails). Ces courriels venant d’un prêtre qui a une grande sagesse et une grande expérience sont touchants par leur clarté et leur simplicité. L’abbé Ringrose a manifesté à plusieurs reprises son inquiétude face à la perte de la Foi des fidèles de la Tradition et qu’il attribue en partie à la position R&R (Reconnaître et Résister). Les fidèles ne peuvent pas en effet choisir parmi les enseignements de l’Eglise ceux qui leur conviennent et ceux qui ne leur conviennent pas. Il faut croire tout ce que l’Eglise enseigne en raison de l’autorité de Dieu qui la protège de l’erreur comme il l’a promis.

Canada Fidèle

Chers Catholiques,

Le jour de l’Action de Grâces a lieu cette semaine. Il est bon de remercier Dieu pour les nombreuses bénédictions de l’année écoulée. Essayez d’assister à la messe ce jour-là, si vous le pouvez. C’est aussi une bonne et sainte chose de méditer sur les Fins Dernières au moment de la fin de l’année liturgique.

Dans les quelques prochains Rmails, nous examinerons quelques points fondamentaux importants de la doctrine catholique. Nous nous appuierons beaucoup sur le Manuel de Théologie Dogmatique du Père Adolphe Tanquerey. Le Père Tanquerey était un prêtre sulpicien et théologien, qui a enseigné au Séminaire Sainte-Marie, rue Paca, à Baltimore, au début du siècle dernier. Son manuel de théologie était un instrument de base dans les séminaires américains d’avant Vatican II. C’est certainement un condensé fiable de l’enseignement de l’Église. Nous utiliserons également d’autres sources. Notre but n’est pas d’enseigner notre opinion sur les choses, mais plutôt d’enseigner ce que l’Église enseigne. Si nous devions entrer dans le domaine des opinions, nous indiquerons clairement que nous donnons un avis. Notre véritable objectif n’est pas de donner un avis, mais de donner des faits dogmatiques. Ce sont des choses que nous devons tous accepter en tant que catholiques.

Nous allons considérer aujourd’hui la Révélation et la Foi.

 

37382649

Lire la suite

Rappels salutaires

Quelle conduite tenir avec les pécheurs publics?

Comment pouvons-nous et devons-nous agir envers les pécheurs publics ? En raison du contexte général de la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui, ce problème se pose souvent à nous avec acuité. Rappelons les grands principes catholiques qui doivent éclairer la pratique, afin d’essayer d’y voir plus clair pour résoudre les cas pénibles qui surviennent malheureusement dans nos familles.

Commençons par expliquer ce qu’est un pécheur public : c’est une personne qui vit dans le péché grave, dont le péché est vraiment scandaleux, et est notoire de fait ou de droit. « Qui vit dans le péché » signifie que les péchés en question ne sont pas seulement des actes passagers, mais qu’ils créent une situation habituelle.

Les pécheurs publics sont en premier lieu les personnes qui ont fait défection de la foi catholique, qui ont quitté l’Église pour aller dans des groupes ou sectes non catholiques, ou vivent dans l’impiété (1).

excommunication_robert_le_pieux-300x200.jpg

Excommunication de Robert le Pieux

Ce sont ensuite celles qui ont un état de vie ou une activité gravement peccamineux. Selon les époques on y a rangé ceux qui s’adonnent à la magie, les usuriers, les femmes de mauvaise vie, etc.

Lire la suite

Le Père de Famille – 4

Rappel : ce résumé du livre Le Père de Famille du Père Jean-Dominique, O.P., n’est pas composé uniquement de phrases du Père, mais se veut plutôt libre. Il peut donc comporter des réflexions qui ne se trouvent pas explicitement dans le livre et omet certainement bien des développements de l’ouvrage. Nous vous invitons à lire le livre lui-même pour mieux en connaître toute la richesse.

Canada Fidèle

 

Considérons maintenant le rôle du père de famille comme chef spirituel, c’est-à-dire comme ministre de Dieu pour la rédemption, le salut de sa famille. Ce rôle de rédemption n’en est pas un petit. Le Saint Concile de Trente dit : « C’est par l’œuvre de la Rédemption que notre Dieu infiniment bon, qui est en même temps notre père, atteint les limites de toute sa bonté. »

La famille a une dimension surnaturelle. Elle est bien sûr le nid qui reçoit la vie naturelle, mais elle est aussi le temple où la vie surnaturelle fleurit. Le père de famille est, autant qu’un laïc peut l’être, le prêtre de ce temple. Dans l’Ancien Testament, le père avait comme rôle de conduire sa famille au temple. Chez les païens aussi, le père offrait les sacrifices aux (faux) dieux sur l’autel de sa maison.

 

78720_la-fuite-en-egypte

Lire la suite

Le Père de Famille – 3

Rappel : ce résumé du livre Le Père de Famille du Père Jean-Dominique, O.P., n’est pas composé uniquement de phrases du Père, mais se veut plutôt libre. Il peut donc comporter des réflexions qui ne se trouvent pas explicitement dans le livre et omet certainement bien des développements de l’ouvrage. Nous vous invitons à lire le livre lui-même pour mieux en connaître toute la richesse.

Canada Fidèle

 

Enseignement du Révérend Père Jean-Dominique, O.P., sur le rôle du Père de Famille – 3

Le deuxième rôle du père de famille est de participer à l’oeuvre de la Providence de Dieu par son travail et son autorité, dit le Père Jean-Dominique. Comment cela se réalise-t-il?

 

blacksmiths1.jpg

Lire la suite

Le Père de Famille – 2

Enseignement du Révérend Père Jean-Dominique, O.P., sur le rôle du Père de Famille – 2

 

Comme nous l’avons vu la fois précédente, le rôle du Père de Famille est semblable à celui que Dieu joue auprès de ses créatures :

  • Un homme participe à la Création par la procréation et l’éducation de ses enfants.
  • Un homme participe au gouvernement du monde (la Providence) par son travail et son autorité.
  • Un homme participe à la Rédemption par le ministère spirituel qu’il exerce sur sa maison.

 

Commençons avec la première partie de ce rôle du père, qui est de participer à l’œuvre de la Création par la procréation et l’éducation des enfants.

 

Park-Bench-May-16-Blog

Lire la suite

Le Père de Famille – 1

Voici un petit résumé du livre du Père Jean-Dominique intitulé Le Père de Famille. Ce résumé suivra habituellement fidèlement le livre du Père Jean-Dominique, mais des réflexions qui ne se trouvent pas dans le livre peuvent s’y trouver insérées au besoin.

Canada Fidèle

 

07330-01a

Une famille du Québec – 1948

 

Enseignement du Révérend Père Jean-Dominique, O.P., sur le rôle du Père de Famille

Le Révérend Père Jean-Dominique commence son livre appelé Le Père de famille en nous racontant l’histoire d’un homme qui a perdu la foi plus tard dans sa vie et qui reliait cette perte de sa foi au fait que, étant enfant, lorsqu’il posait une question à son père sur un sujet de foi, le pauvre père répondait : « Va demander cela à ta mère. » Quand il posait la même question à sa mère, elle répondait : « Demande ça au prêtre. » Cet exemple nous montre combien le rôle des parents est important dans l’éducation de l’enfant, et particulièrement en ce qui concerne son éducation dans la Foi.

Lire la suite

Catéchisme du Concile de Trente 9 – Je suis Yahweh, ton Dieu

Troisième partie du Catéchisme — DU DECALOGUE

Chapitre 29 — Le premier commandement de Dieu

«Je suis Yahweh, ton dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de servitude. Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. Tu ne te feras pas d’image taillée, ni aucune figure de ce qui est en haut dans le ciel, ou de ce qui est en bas sur la terre, ou de ce qui est dans les eaux au-dessous de la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles et tu ne les serviras point. Car moi Yahweh, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants, sur la troisième et sur la quatrième génération pour ceux qui me haïssent, et faisant miséricorde jusqu’à mille générations, pour ceux m’aiment et qui gardent mes commandements.»[1]

  • II. — Application de cette histoire aux chrétiens

Que le Pasteur s’efforce donc, autant qu’il le pourra, d’amener les Fidèles à avoir toujours présentes à l’esprit ces paroles si graves : «Je suis Yahweh, ton Dieu.» Elles leur feront comprendre qu’ils ont pour législateur le Créateur Lui-même, Celui qui leur a donné la vie et qui la leur conserve, et leur permettront de répéter en toute vérité : « Oui, il est notre Seigneur et notre Dieu : nous sommes le peuple de ses pâturages, le troupeau de sa droite. »[2] Ces paroles souvent répétées, et avec une sainte ardeur, auront la vertu de les rendre plus prompts à obéir à la Loi, et de les éloigner du péché.

Lire la suite

Catéchisme du Concile de Trente 8 – Récit abrégé de l’Histoire Sacrée

Avant d’aborder le premier Commandement de Dieu, le Catéchisme demande au pasteur de présenter aux fidèles un abrégé de l’Histoire Sacrée, pour bien comprendre la disposition des choses selon l’ordonnance de la Providence divine dans un moment si important de l’histoire humaine.

Canada Fidèle

Troisième partie du Catéchisme — DU DECALOGUE

Chapitre 29 — Le premier commandement de Dieu

 

«Je suis Yahweh, ton dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Egypte, de la maison de servitude. Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face. Tu ne te feras pas d’image taillée, ni aucune figure de ce qui est en haut dans le ciel, ou de ce qui est en bas sur la terre, ou de ce qui est dans les eaux au-dessous de la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles et tu ne les serviras point. Car moi Yahweh, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l’iniquité des pères sur les enfants, sur la troisième et sur la quatrième génération pour ceux qui me haïssent, et faisant miséricorde jusqu’à mille générations, pour ceux m’aiment et qui gardent mes commandements.»[1]

 

Cette Loi que Dieu donna aux Juifs sur le mont Sinaï, la nature l’avait imprimée et gravée longtemps auparavant dans le cœur de tous les hommes, et tous les hommes pour ce motif étaient obligés de l’accomplir. Dieu l’avait ainsi voulu. II sera donc très utile d’expliquer avec soin aux Fidèles les termes mêmes dans lesquels elle fut promulguée par Moïse, qui en fut le ministre et l’interprète, et de leur faire connaître l’histoire si pleine de mystères du peuple hébreu.

Lire la suite

Quand M. Krah invite les chrétiennes à se dévêtir à la manière des péripatéticiennes

La femme chrétienne peut-elle se dévêtir à l’instar de ces femmes que se livrent à l’impudicité ? Oui, selon M. Krah, que l’on voit ici en photo de famille postée sur son blog (http://thecathwalk.net).

Qui est M. Krah ? D’après son entretien avec The Remnant (version française publiée sur le Forum Catholique en mars 2015), il est religieusement catholique et politiquement “démocrate-chrétien”. Il s’oppose à la « déclaration » qu’a faite Mgr Williamson « concernant l’Holocauste ». Pour cela, il a usé de son « réseau d’influence, et spécialement de ses connexions avec les médias » en faveur de la FSSPX. Et il n’a « aucun problème à dire » qu’il a « une attitude positive envers l’Etat israélien ». Ce juriste allemand, conseiller de la FSSPX et ami de Mgr Fellay « aimerait » beaucoup se « faire l’avocat d’une vision du monde plus optimiste ».

Or, il se trouve que ce monsieur fort occupé, qui se « considère plutôt comme un intellectuel », est aussi, à ses heures perdues, moraliste et aime à donner des leçons de catholicisme…

Selon lui, « les longues jupes sont immorales parce que haïssables. » C’est « une mode » au « caractère repoussant » car dans « la religion catholique » « le bien et le beau sont associés ». « L’esthétique, le style et le goût » sont des « valeurs positives. »

Lire la suite

Catéchisme du Concile de Trente 7 – La bonté de Dieu nous invite à garder ses Commandements

Troisième partie du Catéchisme — DU DECALOGUE

Chapitre 28 — Des Commandements de Dieu en général

Motifs d’observer les commandements

 

La bonté de Dieu nous invite à garder ses Commandements

Mais il ne faut pas passer sous silence une réflexion qui nous fait sentir vivement la clémence de Dieu à notre égard, et apprécier les trésors de son infinie Bonté. Ce Dieu pouvait nous obliger à servir les intérêts de sa Gloire, sans aucune récompense. Néanmoins, il Lui a plu de rapprocher tellement sa Gloire de notre avantage, que ce qui sert à Le glorifier, sert aussi à notre propre bien. Cette considération est très forte et très frappante. Le Pasteur ne manquera pas de montrer aux Fidèles avec le Prophète[1] que «dans l’accomplissement de la Loi se trouvent d’abondantes récompenses.» Dieu ne nous promet pas seulement les bénédictions qui semblent se rapporter plutôt au bonheur terrestre[2], comme «les bénédictions de nos villes et de nos champs», mais II nous propose encore[3] «un immense trésor dans le ciel, et cette mesure pleine, pressée, entassée, coulant par-dessus les bords»[4], que nous méritons avec l’aide de sa divine miséricorde, par des œuvres de justice et de piété.

00h-love-05-12-the-love-of-god-and-a-little-child-shall-lead-them

Rien d’autre que Dieu ne peut combler un coeur qui est fait pour Lui

Lire la suite