Nouvelles d’Acadie et d’ailleurs – 3

Voici venu le temps de vous donner quelques nouvelles de la Mission Notre-Dame-de-Joie. Un an et demie sont passés depuis la dernière fois. Rien de bien nouveau depuis ce temps-là, mais essayons de faire ensemble un petit tour d’horizon.

Canada Fidèle

 

Lors de la fête du Christ-Roi, le dernier dimanche d’octobre 2019, nous renouvelions pour la deuxième fois la consécration solennelle de nos missions au Sacré-Cœur de Jésus et au Cœur Douloureux et Immaculé de Marie que nous avions faite en 2017. Cette consécration fut précédée d’une neuvaine de préparation que les fidèles ont eu à cœur de réciter pour se disposer convenablement à ce grand jour.

Le soutien du ciel à nos petites missions semble manifeste et, malgré les temps difficiles dans lesquels nous vivons, les petits groupes grossissent en nombre, mais aussi en ferveur, du moins c’est ce que nous demandons et espérons avec confiance.

IMG_1106

Paysage de Terre-neuve

Lakeville – Mission Notre-Dame-de-Joie

La petite mission Notre-Dame-de-Joie a soufflé le 12 septembre dernier ses six bougies. Le 12 septembre 2013 est le jour où la Vraie messe revenait à Moncton après plusieurs années d’absence. Nous louons depuis le mois d’août 2015 une ancienne église protestante. Il y a une bonne cinquantaine de fidèles à Lakeville.

De petites améliorations ont été apportées ces derniers mois à la chapelle.

  • Tout d’abord, nous avons reçu un joli baptistère qui sera bien utile dans les prochains mois : une dizaine d’adultes sont en ce moment en train de se préparer à rejoindre la Tradition, dont cinq ou six doivent être baptisés. Ce baptistère vient d’une église de la région qui a fermé ses portes. Bien d’autres objets ont pu être récupérés, dont les nappes d’autel de lin, sauvées in extrémis de la poubelle où elles s’étaient retrouvées.
IMG_1054

Le nouveau baptistère

  • Nous avons fait l’acquisition également de deux bancs d’église blanc qui sont venus remplacer les chaises du sanctuaire, se mariant très bien avec l’autel et la crédence. Ces bancs d’église ont été achetés d’un salon funéraire de Lévis. Les bancs ont dû être légèrement modifiés pour convenir aux dimensions du sanctuaire et leurs sculptures ont également dû être complétées.
  • De belles statues du Sacré-Cœur, de Notre-Dame et de Saint Joseph ont remplacé les statues trop petites que nous avions jusque-là. Les statues du Sacré-Coeur et de la Vierge Marie proviennent du Couvent des Soeurs de la Charité de Halifax. Elles furent sauvées par la famille Ahern il y a déjà quelques dizaines d’années. La statue de St Joseph vient d’une église qui a fermé en Nouvelle-Ecosse.
  • Nous avons également reçu un meuble de sacristie antique de Nouvelle-Ecosse provenant d’une église désaffectée. Sortir ce meuble de son emplacement n’a pas été de tout repos, puisqu’il ne passait pas par les portes. Il a donc fallu le démonter, le restaurer, puis le remonter dans le sous-sol de l’église.

IMG_1164

  • Le stationnement de l’église a également fait l’objet de quelques travaux. De plus en plus, des flaques d’eau se formaient à chaque pluie et surtout au printemps, et moult boue se retrouvait dans l’église. Le propriétaire a donc, à notre demande, accepté de faire des travaux qui ont consisté à creuser le stationnement, à y mettre de la roche sur une profondeur de deux pieds, couverte elle-même par de la gravelle compactée. Nous devrions désormais avoir les pieds au sec.
IMG_1201

Les travaux du stationnement

 

Un entrepôt a été mis en place chez des fidèles de la mission de Lakeville qui est destiné à recevoir les objets des églises qui ferment partout dans l’est du pays et qui méritent d’être sauvés. Nous espérons ainsi contribuer à la sauvegarde d’une partie du patrimoine catholique de notre pays : chemins de croix, statues, pierres d’autel, etc., tout est nettoyé et entreposé pour servir un jour à établir des centres de messe.

 

Il faut également mentionner des travaux importants de réfection des ornements des missions des Maritimes et du Québec. Un ornement noir a été fait pour la Mission Saint-Athanase de St. John’s, à Terre-Neuve. Un autre ornement noir solennel a été complètement restauré pour la Mission Notre-Dame-de-Joie, à Lakeville. Les ornements vert et blanc de la Mission Saint-Jean-Baptiste au Québec ont été restaurés. Enfin, un ornement rouge a été confectionné à partir d’une chape antique et un ornement rose a été fait à partir de tissu de soie acheté en Angleterre pour la Mission Notre-Dame-de-Joie à Lakeville. Voilà donc six ornements en bon état pour la plus grande gloire de Dieu. Bien des travaux sont encore en cours et nous sommes bénis d’avoir une jeune fille de la région de Moncton qui donne son temps pour cette bonne œuvre. Pour lui permettre de venir travailler à l’église, la Mission Notre-Dame-de-Joie a mis à la disposition de cette jeune fille une petite voiture (Honda Fit) qui servira également de sécurité à l’abbé Roy quand sa Volkswagen, qui compte désormais 280 mille kilomètres, doit faire des séjours au garage.

 

Couture, procure, fabrication de cierges, restauration de statues, jardinage, bricolages, les menus travaux ne manquent pas et toutes les bonnes intentions sont mises à profit.

Le presbytère Saint-Michel est désormais entièrement payé. Nous sommes bien reconnaissants à la Providence pour la générosité des fidèles de nos missions qui a permis de payer cet endroit en deux ans exactement. Cette maison est un véritable havre de paix pour permettre au prêtre de se reposer entre ses voyages, et de faire aussi quelques travaux physiques qui sont important à la santé du corps et de l’esprit. Il s’agit désormais de mettre de côté des fonds pour l’acquisition de lieux de culte à Moncton, Charlottetown et Dartmouth, où se trouvent les groupes de fidèles les plus nombreux. Pour ces projets, tous les dons sont bien sûr les bienvenus.

IMG_1093

Nosy et Pepper, deux membres de la Mission

 

Darmouth – Mission Notre-Dame-de-l’Assomption

La Mission Notre-Dame-de-L’Assomption de Dartmouth a fait bien des progrès au cours de cette année et demie, surtout en ce qui concerne la chorale et le service de messe. Nous avons la grâce d’avoir un maître de chœur qui travaille très dur à constituer une petite chorale grégorienne. Quelques belles voix se sont manifestées et, lors de la Fête du Christ Roi, nous avons eu une messe chantée complète. Le reste du temps, nous chantons tout, mais plusieurs pièces de la messe sont psalmodiées.

Également, une organiste qui étudie la musique à Halifax est parmi nous depuis près d’un an, et elle accompagne le chant, ce qui permet de rapides progrès dans la congrégation de Dartmouth.

Les enfants de chœur ne sont pas en reste. Ils apprennent leurs rôles et servent de mieux en mieux. Nous les remercions également de leurs efforts.

La Mission compte une quarantaine de fidèles qui tiennent bon malgré la tempête qui secoue actuellement notre Mère la Sainte Église. Nous nous réunissons toujours dans la chapelle d’un salon funéraire. La Nouvelle-Ecosse aura sa gloire dans ces temps des catacombes.

AtlanticFuneralHomeDartmouth-006

La chapelle de la Maison funéraire de Dartmouth

 

Charlottetown – Mission Étoile-de-la Mer

À l’Ile-du-Prince-Édouard (autrefois l’Ile-Saint-Jean), ce fut surtout dans l’apprentissage du Catéchisme que des progrès furent faits. La plupart des lundis après la visite mensuelle ou bimensuelle, nous nous réunissons chez des fidèles à Orwell pour étudier une ou deux leçons du Catéchisme. Ces leçons pour adultes sont également données à Lakeville, où elles sont enregistrées et envoyées à tous les fidèles pour permettre à ceux qui ne peuvent pas y assister d’en profiter malgré tout.

Le groupe des fidèles de Charlottetown est stable. Une quarantaine d’âmes, voilà ce qu’il reste des Catholiques qui suivent le vrai culte dans une province entière qui comptait autrefois 40% de vrais Catholiques.

Nous avons récemment célébré la Fête de la Toussaint à Orwell. Les enfants ont expliqué la vie des saints qu’ils représentaient, après avoir préparé leurs costumes, ainsi que des petits gâteaux et diverses décorations en l’honneur de tous les saints.

IMG_1200

Ste Catherine de Sienne

IMG_1659

La réprésentation des saints

 

Tracadie-Sheila – Mission Reine-des-Anges

Le Nord du Nouveau-Brunswick veille et tient à conserver sa messe mensuelle. Campbellton, Dundee, Bathurst, Tracadie, etc, bien des localités sont représentées et la foi survit. La mission est francophone. C’est d’ailleurs la seule mission des Provinces Atlantiques qui soit presqu’exclusivement francophone. Une vingtaine de fidèles la composent. La messe a lieu en semaine. Difficile de faire mieux pour l’instant.

pool

Villégiature des Deux-Rivières où se célèbre la messe

 

St. John’s – Mission Saint Athanase

La mission de Terre-Neuve reste modeste mais, tous les deux mois, les quelque dix fidèles de St. John’s reçoivent la visite du prêtre qu’ils attendent patiemment. Ils ont d’ailleurs commencé à se réunir tous les dimanches pour sanctifier ensemble le jour du Seigneur. Plus les visites du prêtre sont rares, plus les fidèles sont en mesure de comprendre et de faire l’expérience de la gravité de la situation dans laquelle se trouve le Corps Mystique du Christ. Confessions, Messe, Salut du TS Sacrement, catéchisme, il faut tout faire en quelques jours et prendre provision de courage pour tenir bon jusqu’à la prochaine messe.

Things-to-do-in-St.-Johns-Newfoundland

La ville de Saint John’s, très colorée, et sa cathédrale Saint-Jean-Baptiste

 

Québec – Mission Saint-Jean-Baptiste

La Mission Saint-Jean-Baptiste se compose de deux groupes : St-Charles-de-Bellechasse et Montréal. En tout et pour tout environ quatre-vingt âmes. Nous sommes bénis chaque année de recevoir l’aide de l’abbé Nicolas Pinaud, une fois au printemps et une fois à l’automne.

Les deux dernières années, des retraites ont été prêchées à Nominingue, au nord de Montréal. En 2018, huit hommes sont venus suivre les Exercices dans le cadre très propice du Lac Nominingue. En 2019, c’était 10 dames qui venaient pour écouter la prédication. Nous pensions ne pas prêcher de retraite en 2020, mais sept hommes ont déjà donné leur nom et il nous faudra réviser notre programme.

À Saint-Charles-de-Bellechasse, les choses se sont organisées pour les messes de semaine. En construisant une nouvelle maison, les fidèles qui nous reçoivent ont prévu une salle où il serait possible de célébrer la messe. Tout le nécessaire fut installé sobrement mais dignement et nous pouvons célébrer les messes de semaine dans ce sous-sol bien éclairé et aménagé. Pour les messes de dimanche, le nombre de fidèles est plus conséquent, et il nous faut louer une salle plus grande.

IMG_1130

La retraite pour dames 2019

IMG_1210

Autel de St-Charles-de-Bellechasse

 

Brinston – Ontario

La petite mission d’Ottawa a déménagé vers Brinston puisque la famille qui nous accueillait à Ottawa a déménagé plus loin dans l’Ontario. Cependant, le petit groupe se maintient à une dizaine de membres, puisqu’une famille de St. Catherines a récemment établi domicile près de Brinston.

Quant à la mission de St. Catherines, elle a par conséquent dû fermer ses portes, la plus grande partie des fidèles s’étant rapproché d’autres missions. On peut dire en général que, durant les trois dernières années, les groupes les plus importants ont grossi et les petits groupes ont eu tendance à disparaître, ce qui rend le ministère du prêtre plus facile.

 

Position doctrinale

La question de la position exacte de la Mission Notre-Dame-de-Joie a quelquefois fait jaser les uns et les autres. Devant la situation actuelle de l’Eglise, la Mission ne s’est pas positionnée clairement dans le camp sédévacantiste. Certains le désirent peut-être, d’autre le craignent.

Quoiqu’il en soit, nous ne pouvons que constater la dérive de plus en plus consternante de l’Eglise Conciliaire. Comment peut-on encore se déclarer en communion avec François après le récent Synode sur l’Amazonie? Comment le nom de François peut-il encore être compté parmi ceux qui « professent la Foi Catholique et Apostolique »? La Mission Notre-Dame-de-Joie ne peut prendre le chemin d’un ralliement aux autorités apostates de Rome, cela ne fait aucun doute.

amazonie-deesse-1

Le récent synode sur l’Amazonie

 

Il semble que la meilleure attitude soit de se poser avant toute autre chose la question de la profession et de l’enseignement de la Foi Catholique. Les autorités du Vatican professent-elles et enseignent-elles en ce moment la Foi de nos pères? Les autorités de nos diocèses professent-elles et enseignent-elles la Foi de nos pères? Si oui, nul besoin de leur résister. Si non, la question de leur légitimité n’est-elle pas bien superflue?

Toujours est-il que nous sommes tous les uns et les autres dans la tourmente et que deux principes doivent guider notre agir : tout d’abord, rester fidèles à la Foi Catholique et aux Traditions de l’Eglise; deuxièmement, se tenir loin des faux prophètes et attendre dans la fidélité l’heure de Dieu.

Si les prêtres de la Tradition étaient investis de l’autorité et de la juridiction de l’Eglise, ils pourraient sans doute imposer un point de vue qui puisse donner une explication à la crise que nous traversons. Mais, puisque ce n’est pas le cas, il semble que leur rôle soit avant tout de maintenir dans la paix un troupeau déjà bien dispersé. Comment être sûr qu’il n’y a pas des choses que nous ignorons encore dans la crise présente de l’Eglise? Par conséquent, comment tirer toutes les conclusions à partir des seuls éléments que nous connaissons?

C’est dans cet esprit que la Mission a évité jusqu’à présent de publier une déclaration doctrinale ou quoi que ce soit de ce genre. Ce qui doit nous rassembler, c’est la Foi Catholique telle qu’exprimée dans les catéchismes de l’Eglise traditionnelle et la volonté de rester loin des faux prophètes. Pour le reste, l’Eglise tirera un jour toutes les conclusions qui nous seront nécessaires.

 

Un mot final

Chers amis de la Mission Notre-Dame-de-Joie, le mot de la fin sera pour vous remercier de vos prières et de votre générosité. Bien des choses ont été accomplies ces dernières années qui n’auraient pas pu l’être sans votre aide.

Tous les jours, nous recevons des témoignages de sympathie et de soutien. Ces marques d’amitié viennent mettre un baume sur les antipathies qui nous sont également prodiguées avec fidélité. Comment ne pas susciter ces deux réactions opposées si l’on prend le parti de dire ce qui nous semble être la vérité?

Nous voudrions également remercier les membres de la Mission pour toute l’aide matérielle apportée : service de messe, chorale, fleurs, nourriture, aide à la préparation des locaux pour les messes, hébergement des prêtres, etc. Il est touchant de voir combien chacun veut donner du sien pour voir avancer les choses. Soyez bénis de votre ferveur.

À tous les jeunes de nos missions, un petit mot : cherchez Dieu de tout votre cœur. Il est la source de notre joie. « La joie du Seigneur est notre force! » (Néhémie 8;10) Mettez de côté les illusions de ce monde, et cherchez le Seigneur. La chair, les richesses et les honneurs de ce monde ne vous apporteront jamais la joie que cherche votre cœur. Marchez de bon gré dans le chemin du salut! Ne perdez pas le temps précieux qui vous est imparti. « Elle passe la figure de ce monde! » (1 Cor. 7;31)

Un dernier petit mot pour tous ceux qui sont si isolés qu’ils n’ont accès que bien rarement à la messe et aux sacrements. Tenez bon! Soyez fidèles! La grâce de Dieu ne vous manquera jamais si vous êtes fidèles. Il n’y a pas d’épreuve qui soit au-dessus de nos forces quand nous avons Dieu avec nous. « Si Dieu est avec nous, qui sera contre nous? » (Rom. 8;31)

À Dieu la gloire, à nous la miséricorde!

Le Seigneur soit avec vous!

Abbé Pierre Roy

 


 

News from the Maritimes and elsewhere – 3

The time has come to bring you some news from Our Lady of Joy Mission. A year and a half have gone by since last time. Not much new since then, but let’s try to go through a little review together.

Canada Fidèle

 

On the feast of Christ the King, the last Sunday of October 2019, we renewed for the second time the solemn consecration of our missions to the Sacred Heart of Jesus and to the Sorrowful and Immaculate Heart of Mary. This consecration was preceded by a novena of preparation which the faithful were eager to recite in order to dispose themselves properly to this great day.

Heaven’s support for our small missions seems obvious and, despite the difficult times we live in, small groups grow not only in number, but also in fervour – at least that is what we ask and hope for with trust.

IMG_1106

Image from Newfoundland

 

Lakeville – Our Lady of Joy Mission

On September 12, the little Our Lady of Joy Mission blew out its six birthday candles. September 12, 2013 is the day that True Mass returned to Moncton after several years of absence. Since August 2015 we rent a former Protestant church. There are about fifty faithful in Lakeville.

Small improvements have been made in the chapel in recent months.

  • First of all, we have received a beautiful baptistery, which will be very useful in the coming months: a dozen adults are currently preparing to join Tradition, five or six of whom must be baptized. This baptistery comes from a church in the area that has closed. Many other objects have been recovered, including the linen altar clothes, saved in extremis from the garbage where they were found.
IMG_1054

The new baptismal fonts of the Mission

  • We also bought two white pews to replace the sanctuary chairs, blending very well with the altar and the credence table. These pews were bought from a funeral home in Lévis. The benches had to be slightly modified to suit the dimensions of the sanctuary.
  • Beautiful statues of the Sacred Heart, Our Lady and Saint Joseph have replaced the too-small statues we had until then. The statues of the Sacred Heart and of the Blessed Virgin Mary were saved from the Convent of the Sisters of Charity in Halifax, decades ago, by the Ahern family. The statue of St Joseph is from a church that closed down in Nova Scotia.
  • We were also given antique sacristy furniture from an abandoned church in Nova Scotia. To remove this piece of furniture from its location was not easy, since it did not fit through the doors. It had to be dismantled, restored, then reassembled in the basement of the church.

IMG_1164

  • The parking of the church has also undergone some work. More and more, puddles were formed with each rain shower, especially in the spring – and mud was found in the church. The owner therefore, at our request, agreed to have some work made that consisted of digging the parking lot, putting rock two feet below ground, covered by compacted gravel. We should have dry feet now.
IMG_1201

Works on the parking lot in Lakeville

 

A warehouse has been set up with faithful of the Lakeville Mission in order to receive items from churches that are closing throughout the east of the country and which deserve to be saved. We hope to contribute to the preservation of part of the Catholic heritage of our country: Stations of the Cross, statues, altar stones, etc., everything is cleaned and stored in order to one day be used to establish Mass centres.

 

There is also significant work restoring the vestments of the Maritimes and Quebec missions. A black vestment was made for St. Athanasius Mission in St. John’s, Newfoundland. Another solemn black vestment has been completely restored for Our Lady of Joy Mission in Lakeville. The green and white vestments of Saint John the Baptist Mission in Quebec have been restored. Finally, a red vestment was made from an antique cope and a rose vestment was made from silk fabric purchased in England for Our Lady of Joy Mission in Lakeville. That means six vestments now in good condition for the greater glory of God. A lot of work is still going on and we are blessed to have a young girl from the Moncton area who gives her time for this good work. To enable her to come to work at the church, Our Lady of Joy Mission has made a small car (Honda Fit) available to this volunteer. It will also serve as a back-up for Father Roy when his Volkswagen, which now counts 280 thousand kilometers, must make stay at the mechanic’s.

 

Sewing, bookstore, making candles, restoring statues, gardening, crafts – work is not lacking, and every good effort is put to good use.

Saint Michael’s rectory is now fully paid for. We are very grateful to Providence for the generosity of the faithful of our missions who paid for this place in exactly two years. This house is a haven of peace to allow the priest to rest between his travels, and also to do some physical work that is important to the health of both body and mind. Now it’s time to set aside funds for places of worship in Moncton, Charlottetown, and Dartmouth, where the largest groups of faithful are. All donations made towards these projects are of course welcome.

IMG_1093

Nosy and Pepper, two members of Our Lady of Joy Mission

 

Dartmouth – Our Lady of the Assumption Mission

Our Lady of the Assumption Mission in Dartmouth has made a lot of progress this year and a half, especially with the choir and Mass service. We have the grace to have a choir master who is working very hard to form a small Gregorian choir. Some beautiful voices have revealed themselves and, on the feast of Christ the King, we had a complete Sung Mass. The rest of the time, we sing everything, but several parts of the Mass are psalm-toned.

An organist from the United States who is studying music in Halifax has also been with us for almost a year. She accompanies the singing, allowing for rapid progress in the Dartmouth congregation.

The altar boys are not left out. They are learning their roles and serving better and better. We also thank them for their efforts.

The Mission has forty faithful who are holding out despite the storm that is currently shaking our Holy Mother the Church. We still meet in the chapel of a funeral home. Nova Scotia will have its glory in these times of the catacombs.

AtlanticFuneralHomeDartmouth-006

Atlantic Funeral Home chapel in Dartmouth

 

Charlottetown – Star of the Sea Mission

In Prince Edward Island (formerly Ile-Saint-Jean), progress was made mainly in the learning of the catechism. Most Mondays after the monthly or fortnightly visit, we meet at the home of faithful in Orwell to study one or two lessons of the catechism. These adult lessons are also given in Lakeville, where they are recorded and sent to all the faithful, so as to allow those who cannot attend to enjoy them as well.

The Charlottetown faithful group is stable. Forty souls – that is all that remains of the Catholics who maintain true worship in a province formerly 40% Catholic.

We recently celebrated All Saints’ Day in Orwell. The children explained the lives of the saints they represented, after having prepared their costumes, as well as cupcakes and various decorations in honour of all the saints.

IMG_1200

St Catherine of Sienna

IMG_1659

All saint’s day costumes

 

Tracadie-Sheila – Queen of Angels Mission

Northern New Brunswick is on the watch and wants to keep its monthly Mass. Campbellton, Dundee, Bathurst, Tracadie, etc., many localities are represented, and the Faith survives. The mission is French-speaking. This is the only mission of the Atlantic Provinces that is almost exclusively French-speaking. It is made up of about twenty faithful. Mass is held on weekdays. It is hard to do any better for the time being.

pool

Deux-Rivières Resort were Mass is being said in Tracadie-Sheila

 

St. John’s – Saint Athanasius Mission

Newfoundland’s mission remains modest, but every two months, the ten or so faithful of St. John’s are visited by the priest, whom they await patiently. They have, moreover, begun to meet every Sunday to sanctify the Lord’s Day together. The fewer the priest’s visits, the more the faithful can understand and experience the seriousness of the situation in which the Mystical Body of Christ finds itself. Confessions, Mass, Benediction of the Blessed Sacrament, catechism – everything must be done in a few days – to be filled with the strength needed to hold tight until the next Mass.

Things-to-do-in-St.-Johns-Newfoundland

Very colourful St. John’s city with its St John the Baptist cathedral

 

Quebec – Saint John the Baptist Mission

Saint John the Baptist Mission consists of two groups: St-Charles-de-Bellechasse and Montreal. All and all, about eighty souls. We are blessed every year to receive the help of Father Nicolas Pinaud: once in the spring and once in the autumn.

The last two years, retreats have been preached in Nominingue, north of Montreal. In 2018, eight men came to follow the Exercises in the very favourable setting of Lake Nominingue. In 2019, ten ladies came to listen to the preaching. We thought we were not going to preach any retreats in 2020, but seven men have already given their names and we will have to revise our program.

In Saint-Charles-de-Bellechasse, things were organized for weekday Masses. While building their new house, the faithful who receive us have planned a room where it would be possible to celebrate Mass. Everything needed was installed soberly but with dignity, and we can celebrate weekday Masses in this well-lit and well set-up basement. For Sunday Masses, the number of faithful is greater, and we must rent a larger room.

IMG_1130

2019 Women Retreat

IMG_1210

Altar of St-Charles-de-Bellechasse, QC

 

Brinston – Ontario

The small Ottawa mission moved to Brinston, near Cornwall, as the family that welcomed us in Ottawa moved further into Ontario. However, the small group remains at about ten members, since a family from St. Catharines has recently taken up residence near Brinston.

As for the St. Catharines mission, it has therefore had to close its doors – most of the faithful having moved closer to other missions. In general, it can be said that during the last three years the larger groups have grown and smaller groups have tended to disappear, making the priest’s ministry easier.

 

Doctrinal Position

The question of the exact position of Our Lady of Joy Mission has sometimes been the topic of some conversation. The Mission did not position itself clearly in the sedevacantist camp. Some might want it, others fear it.

Be that as it may, we can only note the more and more appalling drift of the Conciliar Church. How can one still declare oneself in communion with Francis after the recent Amazon Synod? How can the name of Francis be counted among those who « profess the Catholic and Apostolic Faith »? Our Lady of Joy Mission cannot take the path of rallying to the apostate authorities of Rome; there is no doubt.

amazonie-deesse-1

The recent Synod of the Amazon

 

It seems that the best attitude is to ask oneself, before anything else, the question of the profession and the teaching of the Catholic Faith. Do the Vatican authorities now profess and teach the faith of our fathers? Do the authorities of our dioceses profess and teach the faith of our fathers? If they do, then there is no need to resist them. If not, then is the question of their legitimacy not superfluous?

Still, we are all tormented, and two principles must guide our action: first, to remain faithful to the Catholic Faith and to the Traditions of the Church; secondly, to stay away from false prophets and to wait in fidelity for God’s time.

If the priests of Tradition were invested with the authority and jurisdiction of the Church, they could probably impose a point of view that could give an explanation to the crisis we are going through. But since this is not the case, it seems that their role is above all to maintain in peace a flock already well dispersed. How can we be sure that there are not things we do not know yet in the present crisis of the Church? Therefore, how could we draw definitive conclusions from those only elements which we know?

It is in this mindset that the Mission has thus avoided issuing a doctrinal statement or anything of that kind. What should bring us together is the Catholic Faith as expressed in the catechisms of the traditional Church and the will to stay away from false prophets. For the rest, the Church will one day draw all the conclusions that we will need.

 

A Final Word

Dear friends of Our Lady of Joy Mission, this last word will be to thank you for your prayers and your generosity. Many things have been accomplished in recent years that could not have been accomplished without your help.

Every day, we receive accounts of sympathy and support. These marks of friendship come to put a balm on the antipathies which are also lavished faithfully upon us. How could we not arouse these two opposite reactions if we follow in the line of what seems to us to be the truth?

We would also like to thank the members of the Mission for all the material assistance provided: Mass service, choir, flowers, food, help with the preparation of the premises for Masses, the accommodation of priests, etc. It is touching to see how much everyone wants to give their own to see things moving forward. Be blessed for your fervour.

To all the young people of our Missions, a little piece of advice: seek God with all your heart. He is the source of our joy. “The joy of the Lord is our strength!” (Nehemias 8:10) Set aside the illusions of this world, and seek the Lord. The flesh, the riches, and the honours of this world will never bring you the joy that your heart seeks. Walk willingly in the path of salvation! Do not waste precious time. “For the fashion of this world passeth away!” (1 Cor 7: 31)

A final word for all those who are so isolated that they rarely have access to the Mass and the sacraments. Hold on tight! Be faithful! The grace of God will never fail you if you are faithful. There is no test beyond our strength when we have God with us. “If God be for us, who is against us?” (Rom 8: 31)

To God be glory – and to us, mercy!

The Lord be with you!

Father Pierre Roy