Fsspx/actualités

Bien des choses pourraient être dites sur le nouveau site FSSPX/Actualités, mais le temps est précieux. Disons simplement que nous avons affaire à un site complètement rallié. En permanence y paraissent des articles qui font comme si tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes à Rome. Un cardinal vient de faire une belle méditation! Réjouissons-nous! En attendant, on oublie de dire que ce cardinal est un promoteur de la nouvelle religion de Vatican II.

Le but est clair : faire pénétrer dans l’esprit des fidèles et des prêtres que nous faisons bien partie de cette Église officielle et que tout va s’arranger si nous savons seulement «apprendre l’art de travailler ensemble.» Oui, il y a bien des articles qui dénoncent ceci ou cela, mais ces articles côtoient d’autres articles qui font l’apologie plus ou moins voilée de la Rome actuelle. Un travail abominable de longue haleine. On prépare le terrain pour pouvoir aller un jour plus loin.

Nous savons tous qu’un des buts de ce site internet est d’étouffer petit-à-petit La Porte Latine, organe des prêtres de France qui s’opposent au Ralliement. Tout se fera dans le coton et avec des gants blancs et avec… le temps qu’il faudra.

Canada Fidèle

 

 

Capture d’écran 2017-12-01 à 19.03.23.png

 

Fsspx/Actualités, 1er décembre 2017

«Les prêtres sont des « serviteurs inutiles » qui ne cherchent pas à briller, ni à centraliser le pouvoir et ne suivent pas leur intérêt personnel. C’est ce qu’a déclaré le cardinal Beniamino Stella, préfet de la congrégation pour le clergé, à l’assemblée internationale de l’Union apostolique du clergé, organisée du 13 au 17 novembre 2017, à Rome.

Lors d’une homélie rapportée par L’Osservatore Romano le 15 novembre 2017, le cardinal Stella a médité sur l’expression « serviteurs inutiles », qu’utilise le Christ lorsqu’il s’adresse à ses disciples : « Vous de même, quand vous avez fait tout ce qui vous a été ordonné, dites : Nous sommes des serviteurs inutiles, nous avons fait ce que nous devions faire » (Lc 17, 10).

Dans cette perspective, « la vraie autorité n’est pas d’exercer notre influence sur les autres, de briller, de centraliser le pouvoir dans ses mains », a insisté le prélat, « mais de se faire des serviteurs de tout homme, zélés pour la foi, (…) des instruments compatissants de miséricorde et d’amour pour les blessures de chacun ».

Poursuivant sa réflexion Mgr Stella a ajouté que les prêtres sont appelés à être « des serviteurs ‘sans utile’, c’est-à-dire qui ne cherchent pas à servir leur propre intérêt personnel, ne font pas des choses pour apparaître ou chercher des postes de privilège ». Ils s’engagent « avec zèle, sans prétentions ni revendications ».

Les prêtres, a-t-il conclu, doivent sortir « de la tentation de la présomption et de l’individualisme ». Il faut aussi « apprendre l’art de travailler ensemble ». Tout un programme.»

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s