Le Père de Famille – 2

Enseignement du Révérend Père Jean-Dominique, O.P., sur le rôle du Père de Famille – 2

 

Comme nous l’avons vu la fois précédente, le rôle du Père de Famille est semblable à celui que Dieu joue auprès de ses créatures :

  • Un homme participe à la Création par la procréation et l’éducation de ses enfants.
  • Un homme participe au gouvernement du monde (la Providence) par son travail et son autorité.
  • Un homme participe à la Rédemption par le ministère spirituel qu’il exerce sur sa maison.

 

Commençons avec la première partie de ce rôle du père, qui est de participer à l’œuvre de la Création par la procréation et l’éducation des enfants.

 

Park-Bench-May-16-Blog

La Procréation

Cela paraît évident, mais il est bon néanmoins de le souligner : un homme devient père lorsque son épouse donne naissance à un enfant.

Après la création d’Adam et Eve, Dieu aurait pu continuer à créer les êtres humains à l’âge adulte. Mais il a plutôt voulu s’associer l’homme et la femme pour l’extension du genre humain. C’est là un honneur immense qu’Il a donné à ses créatures. À chaque fois qu’il y a conception d’un nouvel être humain, Dieu intervient directement pour créer une âme humaine. C’est pourquoi nous appelons la génération des enfants par leurs parents « procréation ». Les parents sont les instruments du Créateur. Nous pouvons comparer cette dignité du regard chrétien sur la procréation à la laideur des vices qui ont été introduits, en particulier aujourd’hui, dans l’une des plus belles choses que Dieu ait faites.

Mais le rôle de l’homme et de la femme est différent dans la procréation ;

  • La femme reçoit de l’homme l’influx vital. Elle abrite cette vie, la nourrit et la développe.
  • L’homme est le principe humain de la vie. « Le père selon la chair participe d’une manière particulière à la notion de principe qui se trouve de façon universelle en Dieu», dit Saint Thomas d’Aquin.

Le père est la source de la vie. Voilà une responsabilité terrible, car, comme il se produit dans la vie naturelle, si la source est contaminée, alors toutes les rivières qui en découlent le seront également. Le père donne aux futures générations qui viennent de lui son orientation générale et son style particulier. St Jean Chrysostome, au 4ème siècle, disait : «Si tu élèves bien ton petit, il élèvera bien son fils, et ce dernier fera encore de même. Ce sera comme une chaîne qui se succède et cette éducation se transmettra à tous, prenant son origine et ses racines en toi, et ainsi, tu porteras des fruits abondants grâce au soin que tu as pris avec ton fils.»

St Pie X, au début du XXème siècle, en parlant de la destruction de l’éducation dans les familles catholiques, disait : «Une plainte aussi motivée qu’universelle se retrouve aujourd’hui sur les lèvres de toutes sortes de personnes relativement à l’immoralité et à la corruption, non seulement des jeunes adultes, mais aussi des enfants dès leur âge le plus tendre, que nous voyons, malheureusement, aussitôt que leur raison se développe, être conduits à des vices détestables, par des tendances vraiment fatales, qui font trembler tous ceux qui ont quelque autorité dans la société. Ce désordre universel, cette malice précoce chez les enfants, à quoi peut-on l’attribuer? L’Esprit-Saint a dit que les enfants ressemblent à leurs pères. Exception faite pour quelques rares mauvaises branches qui ne correspondent pas à la nature de l’arbre auquel elles sont unies, la malice des enfants doit être imputée à la négligence, au manque de soin, etc., et, ce qu’à Dieu ne plaise! à la malice des parents. C’est pourquoi, si nous devons attendre quelque chose de bon pour la société, nous devons l’attendre en particulier de la famille. » (St Pie X, 27 octobre 1907)

Par conséquent, le vrai chef de famille doit avoir le sens des responsabilités. Les hommes doivent peser sérieusement le poids qu’ils prennent sur leurs épaules lorsqu’ils se marient. Il ne s’agit pas de tomber dans une crainte excessive et de douter de la Providence. Mais il faut vraiment considérer sérieusement ce à quoi on s’engage.

 

L’Education

« Dieu a créé l’homme à son image et Il n’a point fait cette faveur aux autres êtres animés. C’est donc avec raison que, en raison de ce privilège unique dont il a honoré le genre humain, la Sainte Église l’appelle le père de tous, aussi bien des fidèles que des infidèles » dit le Catéchisme du Concile de Trente.

Que sera le rôle du père de famille dans l’œuvre de l’éducation? Souvent les gens pensent que le père doit s’occuper de procurer à la famille l’argent nécessaire, et que c’est à la mère qu’il revient d’éduquer les enfants. Rien de plus faux. L’épouse a un rôle important à jouer dans l’éducation, mais elle travaille comme associée de l’époux. « Le père est le principe à la fois de la génération, de l’éducation, de la discipline, de tout ce qui concerne la perfection de la vie humaine ». (St Thomas d’Aquin) La mère, dit le Père Jean-Dominique, adapte à chaque enfant les orientations données par le père, mais elle agit au nom de son mari.

« N’est-ce pas parce que les pères ont démissionné, parce qu’ils ont abandonné à leur épouse respective l’éducation des enfants, que les caractères se sont affaiblis et qu’ils sont devenus instables, pusillanimes, libéraux et naturalistes? Il a manqué aux générations la force, le prestige et la sollicitude du chef de famille.» (Père J.D.)

Pie XII, parlant du rôle des parents, donne l’exemple de la tête et du cœur. Les deux sont nécessaires. Mais la tête est première.

L’apôtre Paul donne un bon résumé du rôle du père de famille : «Vous êtes témoins, et Dieu aussi, combien sainte, juste et irrépréhensible a été notre conduite envers vous qui croyez; comment, ainsi que vous le savez, nous avons été pour chacun de vous ce qu’un père est pour ses enfants, vous priant, vous exhortant, vous conjurant de marcher d’une manière digne de Dieu, qui vous appelle à son royaume et à sa gloire. » (1 Thessaloniciens, 2, 11-12)

Trois conditions sont essentielles pour que le père de famille puisse remplir son rôle convenablement : l’exemple, la présence et la bonté.

 

L’exemple

Un enfant admire naturellement son père et le prend comme modèle. « Quelle influence aura le père qui, après avoir exhorté son fils au sacrifice et à la politesse, se présente à lui avachi sur un divan ou débraillé? Est-elle vraie la religion de mon père que je ne vois jamais à genoux, qui ne fait aucune action de grâces après la messe et qui n’a aucune conversation profonde? » (Père J.-D.)

 

La présence

Le chef de famille doit aimer sa maisonnée. Il doit en faire son principal centre d’intérêt. «Il suffit de considérer les divers aspects de la mission éducative du père pour s’en persuader : jouer et chanter avec ses enfants, les guider dans leur travail scolaire, les associer à ses travaux de jardin et de bricolage, surveiller leurs amitiés pour pouvoir les mettre en garde dès leur jeune âge contre les faux amis, user de son autorité pour corriger leurs défauts et former leur caractère, surtout pour les garçons, leur inculquer le sens du sacrifice et du service du bien commun. On voit bien, par ces quelques exemples, ce que la mission du père de famille exige de présence et de sollicitude.» (Père J.D.)

 

La bonté

Puisqu’il est la source, le père doit aussi être le plus généreux. «Quand un bon père de famille, avec toute les forces que le Seigneur lui a données et avec cette couronne qu’Il lui a placée sur le front, exerce son autorité et montre de la bonté, il est impossible que tous ceux qui dépendent de lui ne lui ressemblent pas dans toutes leurs actions. » dit le pape Saint Pie X.

 

___________________________

 

A Teaching of Fr. Jean-Dominique on the Role of the Father of the Family – 2

 

As we have seen previously, the role of the Father in the Family is similar to the role that God fulfills towards his creatures :

  • A man participates in the work of Creation by the procreation and education of his children.
  • A man participates in the government of the world (Providence) by his work and his authority.
  • A man participates in the work of Redemption by his spiritual ministry over his home.

 

Let us start with the first part of the role of the Father, which is to participate in the work of Creation by the procreation and education of his children.

 

pbox

Procreation

It is obvious, but good nevertheless to underline that a man becomes a father when his spouse gives birth to a child.

After the creation of Adam and Eve, God could have continued to create adult human beings. But he willed to associate man and woman to the extension of mankind. This is an immense honour that is given to his creatures. Each time there is the conception of a new human being, God intervenes directly to create a human soul. This is why we call the generation of children by the parents «procreation». Parents are the instruments of the Creator. We can compare this dignity of the Christian view on procreation to the ugliness of vice that has been introduced, especially nowadays, in one of the most beautiful things God has done.

Now, the role of man and woman is different in procreation :

  • The woman receives life from the man. She shelters it, nourishes it and develops it.
  • Man is the human principle of life. «The father according to the flesh participates in a particular manner to the notion of principle which is found in a universal way in God » says St. Thomas Aquinas.

The Father is the source of life. This is a fearful responsibility, because, as it happens in natural life, if the source is contaminated, then all the rivers will be. The Father imprints out to the future generations coming from him his general orientation and a particular style. St John Chrysostome, in the 4th century, said : «If you raise well your little one, he will also raise well his son, and this one his son. It will be like a chain in succession and this education will spread to all, taking its origin and its roots in you, and thus you will bear abundant fruits thanks to the care that you have with your son.»

St Pius X, at the beginning of the twentieth century, speaking about the destruction of catholic education in the families, said : «A highly motivated and universal complaint is found in our days on the lips of all kinds of people concerning immorality and corruption, not only of young adults, but also of children in their most tender age which we see unfortunately from the very moment their reason develop : we see these children led to horrible vices, by truly evil tendencies which make all those who have some authority in society tremble. This universal disorder, this precocious malice in the children, to what can we attribute it? The Holy Ghost has said that the children resemble their fathers. Exception made for some rare evil branches which do not correspond to the nature of the tree to which they are united, the evil of the children must be imputed to the negligence, the carelessness, etc., and, God forbid!, to the malice of the parents. That is why if we must expect something good for the society, we must expect it particularly from the family.» (St. Pius X, Oct. 27, 1907)

Therefore, the true leader of the family must have the sense of responsibility. Men must weigh seriously the burden that they take on their shoulders when they get married. The solution is not to fall into an excessive fear and doubt Divine Providence. But it is definitely to considered seriously our duties.

 

Education

«God created man to His image and He has not granted this favour to other living beings. It is therefore very true that for this privilege, this unique privilege which he has given to mankind, Holy Church calls him the Father of all, as much of the faithful than of the infidel» says the Catechism of the Council of Trent.

What will be the role of the Father in the work of education? Often people think : the husband must provide the food, and the wife must educate the children. There is nothing falser. The wife has an important role to play in the education, but she works as an associate to the husband. «The father is the principle at the same time of generation, of education, of discipline, of everything that concerns the perfection of human life.» (St Thomas Aquinas). The mother, says Fr. Jean-Dominique, adapts to each child the orientation given by the father, but she acts in the name of her husband.

«Is it not because fathers have given up, because they have abandoned to their respective spouses the education of their children, that the children have become unstable, pusillanimous, liberal and naturalistic? Our generation lacks the fortitude, the prestige and the care of the head of the family.» (Fr J.-D.)

Pius XII, when speaking about the role of the parents, gives the example of the head and the heart. Both are necessary. But the head is first.

The Apostle St. Paul gives a good résumé of Christian education : « As you know in what manner, entreating and comforting you (as a father doth his children), we testified to everyone of you, that you would walk worthy of God, who hath called you unto his kingdom and glory.» I Thess. 2, 11-12

Three conditions are essential to allow the father to fulfill his role properly : the example, the presence and the bounty.

Example

A child naturally admires his father and takes him as a model. «What influence would a father have, who, having exhorted his son to sacrifice and politeness, will show himself to him as a couch potato? Is the religion of my father true, when I never see him kneeling, when I never see him making thanksgiving after Mass, when I never hear deep conversation coming from him?» (Fr. J.-D.)

Presence

The head of the family must love his household. He must make it his principal center of interest. «It is enough to consider the various aspects of the educational mission of the father to be convinced of it : to play and to sing with his children, to guide them in their schoolwork, to associate them in his work if he is working in the garden or handiwork around the house, to watch their friendships in order to guide them from their tender age against false friends, to use his authority to correct their defects and form their characters, especially for the boys, to inculcate to them the sense of sacrifice and the service of the common good. It is easy to see by these few examples what the mission of the father of the family demands concerning his presence and his care.» (Fr. J.-D.)

Bounty

Since he is the source the father must also be the most generous. He must be good. «When a good father of a family, with all the strength which the Lord has given him and with his crown which He has put on his brow, exercises his authority, and shows goodness, it is impossible that those who depend on him will not resemble him in all their actions» says Pope St. Pius X

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s