Le très conservateur Prendergast

L’archevêque d’Ottawa est très conservateur, personne n’en doute. La preuve? Il ordonne régulièrement les prêtres de la Fraternité Saint-Pierre.

photo_2017-06-04_20-57-13

Notre archevêque fait le beau avec les «tradis» de la Fraternité Saint-Pierre.

Toujours est-il qu’il a autorisé un spectacle ignoble et blasphématoire devant sa cathédrale le 27 juillet 2017 et «retwitté» les images de ce spectacle avec force louanges.

DFyeC2EWsAANgtC

Commentaire de l’archevêque d’Ottawa sur twitter : «Des belles images du spectacle de La Machine ce soir devant la Basilique-cathédrale Notre Dame d’Ottawa.»

 

Peut-il se trouver de plus parfaite alliance entre l’Église et le monde, entre le Christ et Bélial, entre la lumière et les ténèbres que ces évêques soit-disant conservateurs?

«Les chefs, les conducteurs du peuple de Dieu ont négligé la prière et la pénitence, et le démon a obscurci leurs intelligences ; ils sont devenus ces étoiles errantes que le vieux diable traînera avec sa queue pour les faire périr.» Notre-Dame de la Salette

Catholiques, ne vous laissez pas duper!

Seigneur, sauvez-nous, nous périssons!

Canada Fidèle

Mouvement Tradition Québec

Nous vous invitons à visiter régulièrement le site internet du Mouvement Tradition-Québec qui est l’un des rares sites canadiens-français à lutter pour la vraie restauration de notre nation : la restauration de toutes choses dans le Christ Jésus.

Trop de sites soi-disant nationalistes se trompent entièrement en promouvant une idée païenne de la nation canadienne-française qui n’a rien à voir avec l’âme de notre peuple.

Nos anciens ont écrit bien des choses qui valent la peine d’être relus pour bien comprendre que la vérité a en sa faveur toutes les armes nécessaires au combat de notre temps. Voici par exemple un article de l’abbé Bégin publié par le site de Tradition-Québec qui ne laisse aux protestants que la possibilité de retourner chez eux la queue entre les jambes.

Canada Fidèle

 

Les particularités du culte extérieur dans l’Eglise catholique

 

 

Pourquoi, disent les protestants, tout cet encens, ces lampes, ces cierges qui brûlent en plein jour, et qui se retrouvent si souvent auprès des images et des reliques ? Pourquoi l’eau bénite à l’entrée des églises catholiques ? N’est-ce pas là de la superstition, un reste d’idolâtrie échappé aux ruines du paganisme ?

Il semble que le protestantisme ne devrait jamais se permettre pareille objection, attendu qu’il est question de ces particularités du culte en beaucoup d’endroits de la Sainte Ecriture pour laquelle il affecte une profonde vénération. Mais ce n’est pas la première fois que l’erreur se contredit elle-même; l’inconséquence lui est presque naturelle.

cardinal_begin_1910

Mgr Louis-Nazaire Bégin, cardinal archevêque de Québec (1898-1925)

Ouvrons la Bible un instant. Dieu ordonne à Moïse de fabrique de l’encens, un parfum particulier destiné à brûler devant le tabernacle; il lui en indique la composition précise, jusque dans les moindres détails, et il défend d’en préparer de semblable pour les usages ordinaires.

D’après la loi mosaïque, les objets offerts en sacrifice étaient parsemés de résines odorantes. De même dans le temps de Jérusalem, on offrait caque jour, matin et soir, le sacrifice de l’encens.

L’Apocalypse nous montre un ange se tenant avec un encensoir d’or devant l’autel qui est près du trône de Dieu; une grande quantité de parfums lui est donnée et la fumée de l’encens, composée des prières des saints, s’élève devant le Très-Haut. Jésus vient d’apparaître au milieu des hommes; les mages, accourus de l’Orient pour lui offrir le tribut de leurs adorations, lui présentent de l’encens. – L’évangile fait l’éloge de la femme pécheresse qui, étant venue trouver Notre-Seigneur dans la maison du pharisien, lui baise les pieds et les oint de parfums précieux.

Lire la suite

Visite de l’abbé Roy au Québec – Juillet 2017

769px-QC_-_Ste-Anne-de-Beaupre_(seitlich)

 

Voici le programme de la visite de l’abbé Pierre Roy au Québec pour le mois de juillet 2017 :

  • Vendredi 21 juillet : St Laurent de Brindes
    Messe à Saint-Charles-de-Bellechasse à 18h00

 

  • Samedi 22 juillet : Ste Marie-Madeleine
    Messe à Saint-Charles-de-Bellechasse à 6h00 (le matin)

    • Pèlerinage à Ste-Anne-de-Beaupré (voir l’affiche à cet effet)

 

  • Dimanche 23 juillet : 7ème dimanche après la Pentecôte
    Messe à Saint-Charles-de-Bellechasse à 9h30 et à Montréal à 17h00

 

  • Mardi 25 juillet : St Jacques, apôtre
    Messe à Saint-Charles-de-Bellechasse à 7h30

 

Note : La visite à Ottawa, initialement prévue en juillet aura lieu au mois d’août. Saguenay et Sherbrooke seront visités par l’abbé Pinaud en septembre.

 

Dernier communiqué de l’USML

Créée en 2014, l’Union Sacerdotale Marcel Lefebvre (USML) a rassemblé des prêtres qui dénonçaient la subversion entreprise par les dirigeants de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X.

Les trois principes fondateurs qui unissaient les membres de cette union étaient :

  1. a) l’amitié sacerdotale sans structure hiérarchique
  2. b) le combat contre la Rome apostate
  3. c) le refus de tout sectarisme dogmatique.

Depuis quelques mois, plusieurs membres, n’assumant plus les exigences des principes fondateurs, ont préféré se retirer de l’USML.

Les trois derniers membres, réunis comme prévu, voient dans ces défections une indication de la Providence qu’il n’est plus opportun de maintenir l’existence de l’USML.

Lire la suite

Te Deum laudamus?

Avons-nous enfin une occasion qui en vaut la peine pour chanter un Te Deum, contrairement au Motu Proprio trompeur de 2007 et à la soi-disant levée des excommunications de 2009?

On est loin du «tir à la corde» où la Tradition retrouve ses droits à Rome petit-à-petit. Verra-t-on maintenant des prêtres quitter parce que l’accord ne se fait pas? Situation très intéressante! Prudence, nous n’en sommes pas à la première manche de ce charivari!

Après réflexion, il y a trois possibilités ;

  1. Soit la Providence s’en est mêlée;
  2. Soit c’est du bluff, et le gentil pape miséricordieux viendra au secours de l’Église en détresse au dernier moment. On pourra dire alors qu’on n’a rien demandé, mais que François nous a tout donné au moment où on s’y attendait le moins;
  3. Soit, et c’est ce qui paraît le plus vraisemblable, Rome s’amuse à faire ce jeu de rapprochement et d’éloignement pour déstabiliser et fracturer la Fraternité Saint-Pie X. Dans ce cas, on devrait revoir dans quelques mois de nouveaux signes de rapprochement.

Quoi qu’il en soit, que cette lettre du cardinal Muller soit envoyée juste avant son départ de son poste clef est très étrange.

Canada Fidèle

Source : Medias-Presse.Info

La Maison Générale de la Fraternité Saint Pie X vient de communiquer à tous ses membres le contenu d’une lettre du Gerhard cardinal Müller qui a fait, pour les naïfs, l’effet d’une douche froide, voire glaciale. En voici les principaux extraits les plus « savoureux » :

« Comme  vous  le savez,  le Pape  François  a manifesté,  à maintes  reprises,  sa bienveillance envers votre Fraternité Sacerdotale, en accordant en particulier, à tous les prêtres membres, la faculté de confesser de manière  valide les fidèles et en autorisant  les Ordinaires des lieux à concéder des licences  pour  la célébration  des  mariages  des fidèles  qui  suivent  1’activité  pastorale  dans  votre Fraternité.   D’autre   part,   la  discussion   se  poursuit  au  sujet  des  questions   relatives   au  plein rétablissement de la communion de votre Fraternité avec l’Eglise  catholique.

À ce sujet, avec l’approbation du Souverain  Pontife, j’ai  jugé nécessaire  de soumettre à la Session  Ordinaire  de  notre  Congrégation,  réunie  le  10  mai  dernier,  le  texte  de  la  Déclaration doctrinale qui vous a été transmis durant la rencontre du 13 juin 2016, comme condition nécessaire en vue du plein rétablissement  de la communion. Voici à ce propos, les décisions unanimes de tous les Membres de notre Dicastère :

1)  Il est nécessaire d’exiger des membres de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X l’adhésion  à la nouvelle formule de la Professio fidei datant de 1988 (cf. annexe). En conséquence, il n’est plus suffisant de leur demander d’émettre  la Professio fidei de 1962.

2)  Le nouveau texte de la Déclaration  doctrinale doit comporter  un paragraphe  dans lequel les signataires déclarent, de manière explicite, leur acceptation des enseignements  du Concile Vatican II et ceux de la période post conciliaire, en accordant aux dites affirmations doctrinales le degré d’adhésion qui leur est dû.

3)  Les membres de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie  X doivent reconnaître,  non seulement la validité, mais aussi la légitimité du Rite de la Sainte Messe et des Sacrements, selon les livres liturgiques promulgués après le Concile Vatican Il. »

Et le cher cardinal de conclure, in cauda venenum, que « au cours de 1’Audience accordée au Cardinal Préfet, le 20 mai 2017, le Souverain Pontife a approuvé ces décisions. »

Lire la suite