Les Armes de Dieu

Menons le Bon Combat!Attention aux armes !

Si nous choisissons mal, nous finirons en larmes !

Pour commémorer le centenaire du début des apparitions de Notre-Dame aux trois enfants de Fatima au Portugal en 1917, sans doute est-il bon de se rappeler que Notre-Seigneur a voulu, par l’intermédiaire de Sœur Lucie, nous avertir que la Dévotion au Cœur Douloureux et Immaculé de sa Mère, serait, avec le Saint-Rosaire, l’ultime grande Dévotion donnée à l’humanité pour sauver les âmes. Vers la fin du XVIIe siècle, alors que la charité se refroidissait sous l’effet du protestantisme et du jansénisme, Notre-Seigneur donna à son Eglise la Dévotion à son Sacré-Cœur, afin de rappeler l’amour brûlant que Dieu gardait pour le genre humain. Au début du XXe siècle, alors que le communisme allait submerger la Russie, il nous donna, principalement à Fatima, le Cœur de sa Mère comme dernier grand recours avant la fin du monde.

cavalier_darpino_-_the_betrayal_of_christ_-_wga04689

Cavalier d’Arpin, L’arrestation du Christ

Mais, un demi-siècle plus tard, voilà que les prêtres de Notre-Seigneur s’apprêtent à livrer l’Église aux démons du modernisme, c’est-à-dire, à l’équivalent du communisme à l’intérieur de l’Église. Sœur Lucie de Fatima avertit alors le Père Fuentes que les catholiques ne pourraient plus compter sur le clergé pour sauver leur âme. C’est certain ! En 1962, le concile Vatican II a lancé la dévastation de l’Église, la pire de toute son histoire, préludant à l’Apocalypse. Dans les années 1970, le professeur Romano Amerio, critique italien de Vatican II, de toutes ses pompes et de ses œuvres, a écrit, les lecteurs de CE 400 s’en souviendront, que si la crise Conciliaire avait pénétré à l’intérieur de l’Église comme jamais aucune autre avant elle, alors “nous nous dirigeons vers des ténèbres sans forme ( . . . ) dans lesquelles on ne pourra que garder le silence”.

Un siècle après Fatima, nous sommes bel et bien en route vers cette obscurité Les cœurs et les esprits des catholiques s ont à tel point obscurcis par les disputes, les divisions, la confusion et le chaos causés par les hommes d’Eglise qui renoncent à leur autorité en abandonnant la Vérité divine, que bien des catholiques clairvoyants sont enclins à garder le silence plutôt que de tenter d’entrer en discussion ou d’enseigner. Les esprits modernes, par pans entiers, se trouvent désormais dans une telle incapacité de penser ou de raisonner que toute tentative pour dissiper leurs erreurs peut risquer de ne faire qu’aggraver la confusion. Pourtant, un lecteur de ces « Commentaires » est en vif désaccord avec Amerio : Comment, demande-t-il, la Vérité catholique pourrait-elle se taire, et comment les catholiques pourraient-ils arrêter de combattre ? Qu’il se rappelle donc l’Évangile, en particulier les chapitres relatant la Passion de Notre-Seigneur.

Notre-Seigneur nous enjoint de ne pas jeter de perles aux pourceaux, c’est-à-dire de ne pas enseigner les personnes incapables d’apprendre ; Il dit aussi à ses Apôtres que, s’ils ne sont pas écoutés dans une ville, ils doivent quitter cet endroit en secouant la poussière de leurs sandales (Mt. VII, 6 Lc. IX, 5). Notre-Seigneur a donné l’exemple de garder le silence, devant le Sanhédrin (Mt. XXVII, 12, 14), devant Hérode (Lc. XXIII, 9) et Pilate (Jn. XIX, 9). De même aujourd’hui, beaucoup d’âmes sont dans l’incapacité d’entendre la vérité. Pour ce qui est de se battre, Notre-Seigneur lui-même a demandé à Pierre, dans le jardin de Gethsémani, de remettre son épée au fourreau. Le combat armé n’était pas la volonté de Dieu (Mt. XXVI, 54). Le problème de Pierre venait de ce qu’il n’avait pas fait ce que Notre-Seigneur lui avait dit, à savoir : « Veiller et prier ». En conséquence, quand sa mâle volonté de se battre fut contredite par son Maître bien-aimé même, il l’abandonna et s’enfuit (Mc XIV, 50). Combattants de Notre-Seigneur, méfiez-vous ! – Si vos combats n’aboutissent pas, vous risquez de L’abandonner !

Aujourd’hui, ce que Notre-Seigneur nous demande, c’est de faire réparation auprès du Cœur Douloureux et Immaculé de sa Mère, en particulier en récitant le chapelet et en pratiquant la Dévotion des cinq premiers samedis. Si seulement assez de catholiques l’écoutaient, alors Notre-Dame de Fatima pourrait bientôt obtenir la grâce de son Fils pour que le pape consacre la Russie à son Cœur Immaculé, exactement comme elle l’a demandé. Alors, immédiatement, « les ténèbres sans forme » commenceraient à se transformer en lumière et à reprendre forme.

Procurez-vous, chers fidèles, auprès des Dominicains d’Avrillé, des exemplaires de leur bon dépliant sur les Premiers Samedis du mois. Cœur Immaculé de Marie, priez pour nous !

Mgr Williamson, Kyrie eleison no 513.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s