Qu’essaie de nous dire The Economist?

Comme chacun sait, 2017 est le centième anniversaire de Fatima. Tous espèrent le secours du ciel en cette année de Marie.

Il semble que les élites aussi s’attendent à des événements majeurs. Du moins c’est ce que suggère la couverture du magazine The Economist. On y voit des cartes de tarot qui laissent suggérer de nombreuses choses étranges.

Laissons ces occultistes à leurs divinations, mais prenons nos chapelets et invoquons Marie.

 

TW2017_Cover_FINALS.indd

Publicités

Règles de l’Eglise sur la modestie

Règles de l’Eglise sur la modestie, données le 23 août 1928 par la Sacrée Congrégation du Concile et répétées en 1938 par S.E. le Cardinal Pompili, Cardinal Vicaire de Rome :

«On ne peut considérer comme étant dé­cent un vêtement dont le décolletage dépasse la largeur de deux doigts au-dessous de la naissance du cou; un vêtement dont les manches ne descendent pas au moins jusqu’aux coudes, et qui descend à peine au-dessous des genoux. Indécents sont également les vêtements d’étoffes transpa­rentes et les bas de couleur chair qui don­nent l’illusion que les jambes ne sont pas couvertes.»

cardinal-pompili

Cardinal Pompili

Lire la suite

Catéchisme du Concile de Trente 2 – Motifs d’observer les commandements

Troisième partie du Catéchisme — DU DECALOGUE

 

Chapitre 28 — Des Commandements de Dieu en général

 

Motifs d’observer les commandements

Mais dans ces sortes d’explications, le Pasteur doit rechercher, tant pour lui-même que pour les autres, les motifs les plus propres à obtenir l’obéissance à cette Loi.

10-commandements-768x276

Le Mont Sinaï où Moïse reçut les Commandements de Dieu

  • II. — Dieu, auteur du Décalogue

Or, parmi ces motifs, le plus puissant pour déterminer le cœur humain à observer les prescriptions dont nous parlons, c’est la pensée que Dieu Lui-même en est l’Auteur. Bien qu’il soit dit « que la Loi a été donnée par le ministère des Anges [1]», nul ne peut douter qu’elle n’ait Dieu Lui-même pour auteur. Nous en avons une preuve plus que suffisante, non seulement dans les paroles du législateur que nous allons expliquer, mais encore dans une multitude de passages des saintes Ecritures, qui sont assez connus des Pasteurs.

Lire la suite

L’actualité parle d’elle-même

pope-francis_se

“Amoris laetitia“ : les évêques de Malte autorisent les divorcés remariés à accéder à la communion

Double scandale : les évêquesde Malte ont publié un document détaillant leurs Critères d’application du chapitre VIII d’“Amoris laetitia”ouvrant la porte à la communion des divorcés « remariés » dont le premier mariage n’a pas été déclaré nul, et ils ont reçu l’approbation implicite du Vatican par le biais de la publication de leur texte, sans réserves, par l’Osservatore Romano.

Dans les cas où il serait « humainement impossible » aux divorcés remariés de suivre l’enseignement de l’Eglise exigeant qu’ils vivent dans la continence, « comme frère et sœur », lorsqu’ils ne peuvent se séparer, il leur serait possible d’accéder à la communion s’ils se sentent « en paix avec Dieu ».

Lire la suite

Bientôt plus de prêtres dans le diocèse de Moncton

Le nombre des prêtres diocésains à la retraite dans le diocèse de Moncton est aussi important que le nombre de prêtres actifs.

http://www.diomoncton.ca/fr/pretres-diocesains

http://www.diomoncton.ca/fr/pretres-retraites

ap2438201_articolo

C’est sans compter que les prêtres actifs ne sont pas tous très jeunes.

Les fruits de Vatican II, supposé «nouveau printemps de l’Église», se font sentir.

 

Les accordéonistes écouteront-ils les signes que Dieu leur donne tous les jours?

 

«Une correction fraternelle» du pape «n’est pas possible», affirme le cardinal Müller

Les modernistes n’en finissent plus de justifier l’exhortation apostolique du pape François ouvrant la porte de la communion aux divorcés remariés. Le préfet pour la congrégation pour la doctrine de la Foi est l’un d’eux. C’est par des gens comme ceux-là que la Fraternité Saint-Pie X espère être déclarée catholique. Des gens professant une doctrine hérétique ont-ils encore autorité pour déclarer qui est catholique et qui ne l’est pas?
Les comparaisons pouvant être faites entre les Quatre cardinaux s’opposant au pape François et les prêtres de la Fraternité Saint-Pie X s’opposant aux manoeuvres de Mgr Fellay s’accroissent de jour en jour. Les fauteurs d’erreurs et de compromis désirent que se taisent ceux qui défendent la doctrine droite. «Il n’y a en ce moment aucun danger pour la foi», dit le cardinal Muller. «Il n’y a en ce moment aucun danger pour la Fraternité» disent les défenseurs de Menzingen.

 

Le cardinal Gerhard Ludwig Müller.

Le cardinal Gerhard Ludwig Müller. / M.MIGLIORATO/CPP/CIRI

 

Il n’y a en ce moment « aucun danger pour la foi », estime le cardinal Müller qui juge «dommageable pour l’Église » l’attitude de quatre cardinaux ayant publié leur lettre au pape.

 

Interrogé samedi 7 janvier par Stanze Vaticane, l’émission sur le Vatican de la chaîne italienne d’information continue Tgcom24, le cardinal Gerhard Ludwig Müller, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, a jugé que la « correction fraternelle » du pape François évoquée par le cardinal Raymond L. Burke « n’est pas possible car il n’y a aucun danger pour la foi ».

En novembre, quatre cardinaux avaient rendu publics cinq « dubia » (« doutes ») à propos de l’exhortation apostolique Amoris laetitia. Ils reprochaient au pape de ne pas y avoir formellement répondu par oui ou non.

Le lendemain, l’ancien préfet du Tribunal suprême de la Signature apostolique, le cardinal Burke menaçait le pape d’un « acte formel de correction » contre ce qu’il considère comme de « sérieuses erreurs » dans le texte pontifical. Menace qu’il a reformulée depuis.

« Tout le monde, et surtout les cardinaux de l’Église romaine, a le droit d’écrire une lettre au pape. Mais je suis surpris que cela soit devenu public, contraignant presque le pape à répondre par oui ou non. Cela ne me plaît pas », a regretté sur Tgcom24 le cardinal Müller, qui avait été mis en copie de la lettre des quatre cardinaux.

Amoris laetitia « est très clair dans sa doctrine »

« Bien qu’une correction fraternelle du pape soit possible, a-t-il continué, cela me semble très lointain et ce n’est pas possible en ce moment car il ne s’agit pas d’un danger pour la foi comme l’évoquait saint Thomas d’Aquin. »

« S’il y avait danger pour la foi, les supérieurs devraient être repris par les inférieurs, même en public », explique en effet saint Thomas d’Aquin dans la Somme théologique (IIa IIae q33 a3).

« Nous sommes très loin d’une correction, a répété le cardinal, et je dis que c’est dommageable pour l’Église de discuter publiquement de ces choses. »

« Nous avons une doctrine claire sur le mariage »

Le gardien du dogme catholique a répété que l’exhortation apostolique Amoris laetitia« est très claire dans sa doctrine » et que « nous pouvons interpréter toute la doctrine de Jésus sur le mariage, toute la doctrine de l’Église en 2000 ans d’histoire ».

« François demande de discerner la situation de ces personnes qui vivent une union irrégulière, c’est-à-dire pas selon la doctrine de l’Église sur le mariage, et demande d’aider ces personnes à trouver un chemin pour une nouvelle intégration dans Église, selon conditions des sacrements, du message chrétien sur le mariage. »

« Mais je ne vois aucune opposition, a-t-il insisté : d’une part, nous avons une doctrine claire sur le mariage, de l’autre l’obligation de l’Église de se soucier de ces personnes en difficulté. »

 

Source : La croix 9 janvier 2017

Mgr de Laval et la dévotion à la Sainte Famille

 

 

En cette fête de la Sainte Famille, voici un petit résumé de la dévotion de Mgr François de Montmorency-Laval, par l’abbé Jacques Lemieux, ancien supérieur du Séminaire de Québec. Le dernier paragraphe montre l’esprit anthropocentrique de Vatican II, mais le texte dans son ensemble est très intéressant.

image_large

 

La dévotion à la Sainte Famille s’est implantée très tôt en Nouvelle-France. En faisant l’historique de cette dévotion à travers le monde, le Pape Léon XIII le mentionnait très clairement dans le bref du 14 juin 1892 établissant l’Association universelle de la Sainte Famille.

Ce culte a été en grand honneur dès le XVIIe siècle, et, après s’être large­ment propagé en France et en Belgique, il s’est répandu dans presque toute l’Europe. Franchissant ensuite la vaste étendue de l’Océan, il s’est implanté en Amérique, dans la région du Canada, où il devient florissant, grâce principalement à la sollicitude et à l’activité du vénérable François de Montmorency-Laval, premier évêque de Québec, et de la vénérable servante de Dieu Marguerite Bourgeoys. Sa Sainteté Léon XIII

Lire la suite

Catéchisme du Concile de Trente 1 – Nécessité d’étudier les Commandements

Chapitre 28 — Des Commandements de Dieu en général

Saint Augustin fait remarquer que le Décalogue est le sommaire et l’abrégé de toutes les Lois[1] : « Bien que Dieu eût fait pour son peuple un grand nombre de prescriptions, néanmoins Il ne donne à Moïse que les deux tables de pierre, appelées les tables du témoignage, pour être déposées dans l’Arche. Et en effet, si on les examine de près et si on les entend comme il convient, il est facile de constater que tous les autres Commandements de Dieu dépendent des dix qui furent gravés sur les tables de pierre. Et ces dix Commandements dépendent eux-mêmes des deux préceptes de l’amour de Dieu et de l’amour du prochain, dans lesquels sont renfermés la Loi et les Prophètes. »[2]

moses_by_michelangelo_jbu160

Moïse par Michelange

  • I. — Nécessité d’étudier et d’expliquer le Décalogue.

Le Décalogue étant l’abrégé de tous les devoirs, les Pasteurs devraient le méditer jour et nuit, non seulement pour y conformer leur propre vie, mais encore pour instruire dans la Loi du Seigneur le peuple qui leur est confié. Car « les lèvres du Prêtre sont dépositaires de la science, et les peuples recevront de sa bouche l’explication de la Loi, parce qu’il est l’ange du Seigneur des armées.[3] » Ces paroles s’appliquent admirablement aux Prêtres de la Loi nouvelle, parce qu’étant plus rapprochés de Dieu que ceux de la Loi ancienne, ils doivent « se transformer de clarté en clarté, comme par l’Esprit du Seigneur.[4] » D’ailleurs, puisque Jésus-Christ Lui-même leur a donné le nom de « lumière »[5], leur devoir et leur rôle, c’est d’être « la lumière de ceux qui sont dans les ténèbres, les docteurs des ignorants, les maîtres des enfants »[6]; et « si quelqu’un tombe par surprise dans quelque péché, c’est à ceux qui sont spirituels à le relever. »[7]

Lire la suite

Bénédiction des maisons à l’Épiphanie

Il existe une pieuse coutume qui se trouve dans le Rituel Romain et qui consiste à bénir les maisons le jour de l’Épiphanie. Pour cela, on lit à l’entrée de la maison le Prologue de l’Évangile de Saint Jean, on dit un Notre Père, on lit la Collecte du jour de l’Épiphanie, et enfin, on fait l’inscription au dessus de la porte d’entrée avec la craie bénie par le prêtre.

dsc07602copie

 

L’inscription pour cette année est :

20 + C + M + B + 17

Les chiffres montrent l’année en laquelle l’inscription est faite.

Les lettres ont deux significations :

  • Elles sont les initiales des noms des trois Rois Mages :

Gaspar (Caspar), Melchior et Baltazar.

  • Elles sont aussi l’abréviation des mots latin

Christus mansionem benedicat. Que le Seigneur bénisse cette maison.

Lire la suite

Nouvelles d’Acadie et du Québec

 

Voici quelques nouvelles de l’est du Canada.

  • Missions des Maritimes

Le centre de l’apostolat des Provinces Maritimes se trouve à Lakeville, près de la ville de Moncton, au Nouveau-Brunswick, où s’est installé l’abbé Pierre Roy. Moncton est le centre de ce que nous appelons les « Provinces Maritimes », comprenant le Nouveau-Brunswick, la Nouvelle-Écosse et l’Ile-du-Prince-Edouard (appelée Ile-Saint-Jean avant la déportation des Acadiens). S’ajoute à cet apostolat l’île de Terre-Neuve.

maritimemap

Carte des Provinces de l’Est du Canada

 

La mission de Lakeville existe depuis septembre 2013 et est nommée Mission Notre-Dame-de-Joie. Nous louons depuis août 2015 une ancienne chapelle protestante désaffectée (Église Unie) et qui a été rachetée par un homme qui habite dans le voisinage. Nous espérons pouvoir acheter cette petite église (qui peut contenir une centaine de fidèles) ainsi qu’un lot de terre suffisant pour pouvoir un jour installer un prieuré si le Seigneur le veut. À la messe dominicale, il y a en général une quarantaine de fidèles qui sont presque tous en contact avec la Tradition seulement depuis l’existence de la Mission Notre-Dame-de-Joie.

Lire la suite