Une analyse remarquable des propos de Mgr Shneider appelant Mgr Fellay à ne plus tarder à signer avec Rome

Voici un texte bien intéressant qui rappellera à plusieurs prêtres et fidèles des situations similaires. Combien d’entre nous ont en effet été accusé de n’avoir pas de sens surnaturel, de ne pas croire dans les grâces reçues par le fondateur de la Fraternité – parce que, bien entendu, Mgr Lefebvre n’aurait pas hésité à se jeter dans les bras d’un François qui veut tant le bien des périphéries -,  ou encore de ne rien connaître au discernement des esprits. Devons-nous le rappeler? Ceux qui ne savent pas discerner quel esprit règne à Rome en ce moment n’ont pas de leçon de discernement des esprits à donner à qui que ce soit.

Canada Fidèle

L’écrivain catholique Alessandro Gnocchi, grand connaisseur de Guareschi, le père de don Camillo, adversaire inflexible de la révolution bergoglienne et analyste de la crise de l’Église, a publié le 16 janvier dernier, sur le site Riscossa Cristiana, une intéressante tribune sur les rapports entre la FSSPX et François, agrémentée de commentaires judicieux dont quelques extraits ont été traduits hier pour MPI.

imgres

Mgr Athanasius Schneider

Lire la suite

«La FSSPX et Bergoglio, une embrassade contre-nature», selon le journaliste italien Gnocchi

Alessandro Gnocchi est un journaliste et écrivain catholique italien, de sensibilité traditionnelle, ami de feu le grand écrivain Eugenio Corti. Diplômé en philosophie, ancien journaliste à Il Giornale, il est particulièrement préoccupé par la crise de l’Église et dénonce fermement, à travers des livres, des articles, des conférences, la révolution tout azimut du pape François. Il connait bien les arcanes du Vatican !

alessandro-gnocchi-231x300

Alessandro Gnocchi

Il a publié le 16 janvier dernier sur le site Riscossa Cristiana, en réponse à une lettre reçue lui demandant son avis par rapport à un possible accord entre la FSSPX et Rome et la destitution de l’abbé Petrucci de sa charge du Supérieur de District italien de la Fraternité, une intéressante tribune dont voici ci-dessous quelques extraits traduits. A l’heure où « il ne semble plus manquer qu’un “tampon” pour conclure un accord », cette fine analyse sur ce rapprochement portée par un catholique en-dehors de la Fraternité mais soucieux de la survie de la foi catholique, qui va à la messe en « rite extraordinaire » dans sa ville de Bergame, a le mérite d’être claire, nette, sans fioriture ni illusion sur les conséquences.

« Bien que la FSSPX soit, mais surtout était, une étape importante dans la vie de la Tradition et donc de l’Église, le fait que ses autorités décident de se jeter entre les mains de Bergoglio (le fait de nommer le pape par son nom de famille est courant en Italie, sans connotation péjorative, ndlr) et de l’église anti-christ que l’évêque de Rome représente ne m’intéresse pas beaucoup. (…)

Lire la suite

Les accords avec Rome n’attendent plus qu’un coup de tampon

On peut lire cet entrefilet incroyable (mais vrai) sur le site de TV liberté :

capture

« Enfin dimanche pour l’émission Terres de Mission, un entretien exclusif. Jean-Pierre Maugendre reçoit Monseigneur Bernard Fellay, supérieur général de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X pour évoquer l’état des discussions entre les catholiques traditionalistes et le Vatican. Le successeur de Monseigneur Lefebvre indique que les accords de Rome n’attendent plus qu’un coup de tampon. »

Le lien (tout en bas de la page) : http://www.tvlibertes.com/2017/01/27/14011/jt-economie-emprunt-lepen

Source : Reconquista Blog

L’infaillibilité du Souverain Pontife – 3

 

III – QUE DOIT-ON ENTENDRE PAR INFAILLIBILITÉ EN MATIÈRE DE FOI ET DE MŒURS?

Je voudrais maintenant savoir d’une manière plus précise quelles sont les matières dans lesquelles le Pape est infaillible ?

Je vous l’ai déjà dit : il est infaillible dans les matières qui concernent la foi et les mœurs; de même qu’on a toujours dit que l’Eglise est infaillible dans l’enseignement de la foi et de la morale, ainsi en est-il du Pape.

 

Fort bien; mais avec ces mots de la foi et de la morale, dont la signification est si étendue, ne risque-t-on pas d’élargir l’Infaillibilité du Pape et de l’Eglise et de la faire sortir de la sphère qui lui est propre ?

Cette assistance même du Saint-Esprit qui produit l’Infaillibilité, fait aussi qu’elle ne peut jamais sortir de sa sphère, ce qui serait la plus grossière des erreurs. Quelle infaillibilité que celle qui se méprendrait au point de décider plus qu’elle ne doit ! Quel docteur infaillible que celui qui ne saurait point discerner les sujets de sa compétence de ceux qui lui échappent, ou qui, le sachant, s’arrogerait une autorité infaillible qu’il n’a pas !

L’enseignement de l’Église s’est toujours maintenu dans les limites de la foi et de la morale : ici le fait ne saurait jamais être opposé au droit.

 

concilevaticani

Le premier concile du Vatican

Lire la suite

Catéchisme du Concile de Trente 4 – Les Commandements sont faciles à observer

Troisième partie du Catéchisme — DU DECALOGUE

Chapitre 28 — Des Commandements de Dieu en général

Motifs d’observer les commandements

 

Les commandements sont faciles à observer

Ce n’est pas assez; le Pasteur devra faire voir aussi que cette Loi n’est pas difficile à accomplir. Il lui suffira pour cela d’apporter cette raison donnée par Saint Augustin[1] : « Comment, dit-il, peut-il être impossible à l’homme d’aimer son Créateur qui le comble de tant de biens, d’aimer un père qui l’a tant aimé, d’aimer sa propre chair dans ses frères ? Or, celui qui aime accomplit la Loi.[2] » C’est ce qui faisait dire à l’Apôtre Saint Jean : «Les Commandements de Dieu ne sont point pénibles.[3] » En effet, dit à son tour Saint Bernard, « on ne pouvait exiger de l’homme rien de plus juste, rien de plus digne, rien de plus avantageux pour lui.[4] » De là aussi cette exclamation de Saint Augustin, admirant la Bonté infinie de Dieu : « Qu’est-ce que l’homme, ô mon Dieu, pour que Vous lui ordonniez de Vous aimer, et que Vous le menaciez des plus grands châtiments, s’il ne Vous aime pas ? n’est-ce pas déjà un assez grand châtiment de ne Vous aimer pas ?[5] »

Si quelqu’un s’excusait de ne pouvoir aimer Dieu, en alléguant la faiblesse de sa nature, il faudrait lui apprendre que Dieu, qui exige que nous L’aimions, allume Lui-même le feu de son Amour dans nos cœurs par le Saint-Esprit[6], et que le Père céleste communique toujours cet esprit de bonté et d’amour à ceux qui le demandent[7]. Saint Augustin avait donc bien raison de dire : « Seigneur, donnez-moi tout ce que Vous exigez, et exigez de moi tout ce que Vous voulez.[8] » Ainsi donc, puisque Dieu est toujours disposé à nous aider, surtout depuis que son divin Fils Notre-Seigneur Jésus-Christ est mort pour nous, et a chassé loin de nous par sa Mort le prince des ténèbres, personne ne peut plus s’écarter de la Loi de Dieu par la difficulté de l’observer. II n’y a rien de difficile pour celui qui aime.

 

champaigne_philippe_de_-_saint_augustin_-_1645-1650

Saint Augustin, par Philippe de Champaigne, 17ème siècle

Lire la suite

L’infaillibilité du Souverain Pontife – 2

Cette deuxième partie du Catéchisme sur l’Infaillibilité du Souverain Pontife montre clairement que le dogme de l’Infaillibilité du Pontife romain n’est pas nouveau dans l’Eglise. Il s’agit simplement de la définition d’une vérité toujours crue dans l’Eglise.

Cette vérité est très utile à connaître, parce que si l’Infaillibilité du Souverain Pontife était quelque chose de nouveau, alors l’histoire de l’Eglise ne pourrait pas nous donner des indications sur la façon dont nous devons comprendre l’Infaillibilité du Souverain Pontife.

Au contraire, puisque cette vérité a toujours été crue dans l’Eglise, alors en regardant l’histoire de l’Église, nous comprendrons mieux ce que l’Eglise entend par l’Infaillibilité du Souverain Pontife.

 

im4058

St Léon le Grand – Lors du Concile de Chalcédoine, quatrième Concile Oecuménique, après la lecture du Tome à Flavien de St Léon Ier, pape, l’assemblée se lève et s’écrie : « C’est Pierre qui parle par la bouche de Léon! »

 

Lire la suite

Catéchisme du Concile de Trente 3 – Les Commandements ont été établis avec une grande solennité

 

Troisième partie du Catéchisme — DU DECALOGUE

Chapitre 28 — Des Commandements de Dieu en général

Motifs d’observer les commandements

 Les commandements ont été établis avec une grande solennité

Si le Pasteur a soin de rapporter et de dépeindre ensuite, d’après l’autorité de la Sainte Écriture, la manière dont la Loi fut donnée, les Fidèles n’auront pas de peine à comprendre avec quelle piété et quelle soumission ils doivent accomplir les Commandements qui leur viennent de Dieu.

Trois jours avant la promulgation du Décalogue, sur l’ordre formel de Dieu, tous les Hébreux furent obligés de laver leurs vêtements et de garder la continence, afin d’être purs et plus prêts à recevoir la Loi du Seigneur. Quand les trois jours de préparation furent passés, ils vinrent tous au pied de la montagne, où Dieu avait résolu de leur donner sa Loi par l’intermédiaire de Moise. Moise en effet fut appelé seul sur la Montagne. Alors Dieu lui apparut dans tout l’éclat de sa Majesté. Il se mit à parler avec lui et lui donna les préceptes du Décalogue au milieu des tonnerres, des feux, des éclairs, et d’un nuage épais qui couvrit toute la Montagne.

Or, que voulait la Sagesse divine par tous ces prodiges, sinon de montrer avec quelle pureté de cœur et quelle humilité nous devons accueillir sa Loi, et quels châtiments terribles sa justice nous réserve, si nous n’y faisons pas attention[1] ?

gravure-dore-bible-moise-descend-du-sinai

Gustave Doré – Moïse descend du Sinaï

Lire la suite

L’infaillibilité du Souverain Pontife – 1

Certains tremblent déjà en voyant ce titre dangereux. Rassurez-vous, il s’agit simplement pour nous de publier un Petit Catéchisme sur l’Infaillibilité du Souverain Pontife pour aider à l’intelligence du dogme, composé à Rome et publié à Québec en 1876 avec l’imprimatur de l’évêque du lieu et l’approbation du Très Révérend Maître du Sacré Palais Apostolique. Ce catéchisme fut dédié par son auteur au Très Saint Père, le pape Pie IX.

En ces temps où bien des dogmes sont malmenés par les autorités conciliaires, il semble que plusieurs n’ont plus une notion claire du dogme de l’infaillibilité pontificale. Puisse ce petit catéchisme aider chacun de nous.

Nous publierons ce catéchisme en 5 parties.

 

I – CE QU’EST L’ INFAILLIBILITÉ DU PAPE ET AUSSI CE QU’ELLE N’ EST PAS

 

1- Comprenez-vous ce qu’est l’infaillibilité du Pape et aussi ce qu’elle n’est pas ?

Par la grâce de Dieu, je crois le comprendre et être en état de réfuter toutes les erreurs que répandent les ennemis de l’infaillibilité.

6a013486c18b02970c01348778e4ad970c

Pio IX Pontifici Maximo Infallibili Ecclesiae Magistro Societas Vaticanae Definitioni Oleographica Pictura et Catechesi Commemorandae Illustrandae Propagandaeque Devota (Dedicace du Petit Catéchisme sur l’infaillibilité)

 

Lire la suite